L’Inventaire des faits : un portrait poétique de Montréal

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’Inventaire des faits : un portrait poétique de Montréal

Montréal, 27 septembre 2018 — Le projet poétique L’inventaire des faits en neuf lieux de Montréal, un après-midi d’été sera présenté au public le 20 octobre prochain. Les poètes Fortner Anderson et Geneviève Letarte, lauréats de la première bourse Poésie dans la cité, ont travaillé avec neuf citoyens issus de communautés diverses afin de créer un portrait poétique de Montréal.

Au cours de l’été 2018, neuf nouveaux citoyens de Montréal ont occupé des « postes d’observation » répartis dans les 19 arrondissements de la ville. Tandis qu’ils observaient le lieu où ils se trouvaient (le site de l’ancien village de Hochelaga, le parvis de l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal, Sault-au-Récollet, la place Gérald-Godin…), les participants ont dressé par écrit une liste exhaustive de tout ce qu’ils voyaient : individus, objets, animaux, paysage et événements divers.

Les participants, qui ne sont pas des artistes professionnels, sont des Montréalais d’appartenances culturelles diverses, aussi bien francophone ou anglophone de souche que des communautés haïtienne, maghrébine, latino-américaine, asiatique, juive, italienne et innue. Ils/elles ont dressé leurs listes en français, mais en intégrant des sections dans leur langue natale, soit en yiddish, innu, espagnol, tagalog, créole, arabe, italien.

Le 20 octobre à 15 h, les neuf participants seront réunis dans la salle de concert des Jeunesses Musicales à Montréal pour déclamer leurs textes-listes sous la direction de la cheffe de chœur Kathy Kennedy (fondatrice et ancienne directrice du chœur Maha).

⇒ Pour réserver votre place, cliquez ici.

En créant le projet L’inventaire des faits en neuf lieux de Montréal, un après-midi d’été, les poètes Fortner Anderson et Geneviève Letarte ont eu le désir de faire découvrir au public montréalais une certaine approche de la pratique poétique contemporaine, qui passe par l’observation systématique du réel.

⇒ Pour plus d’information, voir le site web www.linventairedesfaits.com

Poésie dans la cité

L’initiative Poésie dans la cité a été créée par le Conseil des arts de Montréal (CAM) et l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ). Cette bourse de 15 000 $ vise à soutenir un projet artistique qui ancre de manière originale la poésie sur le territoire montréalais.

Fortner Anderson, originaire du Midwest des États-Unis, vit à Montréal depuis plus de 40 ans. Connu pour les performances qu’il donne de ses poèmes, il a signé trois recueils de poèmes, enregistré plusieurs disques et participé à de nombreux événements de poésie au Québec, au Canada et en Europe. Voir : www.fortneranderson.com.

Geneviève Letarte est l’auteure de quatre romans et de deux recueils de poésie, ainsi que de nombreux textes parus en revues. Elle est aussi connue pour ses performances littéraires et ses albums de chansons. Elle a traduit en français les œuvres de Mavis Gallant et de Virginia Woolf, et fait partie du comité éditorial de la revue L’Inconvénient.

À propos du Conseil des arts de Montréal

Partenaire dynamique de la création artistique professionnelle montréalaise, le Conseil des arts de Montréal repère, accompagne, soutient et reconnaît l’excellence dans la création, la production et la diffusion artistiques. Il encourage l’ouverture, la découverte et l’audace au cœur du paysage artistique montréalais par ses actions. Depuis 1956, le Conseil des arts de Montréal contribue par ses actions structurantes au développement de « Montréal, métropole culturelle ».

À propos de l’UNEQ

Depuis plus de 40 ans, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois regroupe des poètes, des romanciers, des auteurs dramatiques, des essayistes, des auteurs pour jeunes publics et des auteurs d’ouvrages scientifiques et pratiques. L’UNEQ, qui représente actuellement plus de 1 600 auteurs, travaille à la promotion et à la diffusion de la littérature québécoise, au Québec, au Canada et à l’étranger, de même qu’à la défense des droits socioéconomiques des écrivains. L’UNEQ a coordonné l’appel de candidatures pour la première bourse Poésie dans la cité.

— 30 —

Source : Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ).

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

TÉLÉCHARGEMENTS

Les documents PDF les plus populaires ci-dessous

Un petit détour – Vous êtes redirigés ici pour vous permettre de découvrir ce magazine en ligne avant de télécharger le document demandé. Tous nos documents à télécharger sont d’abord annoncés dans ce magazine. Abonnez-vous gratuitement (voir ci-dessous).

Composition technique d’un article de presse
Les styles interpersonnels selon Larry Wilson
Follow Le magazine en ligne de la Fondation littéraire Fleur de Lys on WordPress.com
Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives

Entrez votre adresse de courriel pour suivre ce magazine littéraire et être notifié par courriel des nouvelles publications.

Joignez-vous à 1 040 autres abonnés

%d blogueurs aiment ce contenu :