Nouveauté : Guide d’accès à l’indépendance – Pour la survie du Québec français Essai – Seconde édition, Me Guy Bertrand, Fondation littéraire Fleur de Lys

cc-guy-bertrand-1a-750

cc-guy-bertrand-1b-750

Guide d’accès à l’indépendance
Pour la survie du Québec français

DONNÉES AU CATALOGUE

NOUVELLE ÉDITION
Guide d’accès à l’indépendance
Pour la survie du Québec français
Essai
Me Guy Bertrand
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2017, 316 pages.
ISBN 978-2-89612-527-2
Édition papier : 24.95$
Édition numérique : GRATUIT (PDF)

PRÉSENTATION

Me Guy Bertrand a lutté toute sa vie pour que le Québec devienne autre chose qu’un pays inachevé. Dans cette foulée, il présente ici son Guide d’accès à l’indépendance, un essai dans lequel le lecteur est invité à se pencher sur le véritable motif justifiant le projet d’indépendance nationale pour les Québécois, soit le maintien et la valorisation de la langue française et de la culture québécoise.

Me Bertrand démontre que le seul moyen qui s’offre aux gens du Québec pour protéger et promouvoir le Québec français est de parachever le pays québécois, qui, affirme-t-il, existe déjà dans les faits, même s’il n’existe pas encore en droit. Pour l’auteur, il n’y a plus de temps à perdre, il faut reprendre notre destinée en main, car le Québec français est menacé de toutes parts non seulement par la force gigantesque de la langue anglaise, en particulier à Montréal, mais également par le multiculturalisme canadien présenté faussement comme mode d’intégration des immigrants, ainsi que par l’utilisation du jargon québécois.

L’auteur rappelle que si Montréal est la deuxième plus grande ville française du monde, elle est également la troisième plus grande ville anglaise du Canada! Or, les faits démontrent que le Montréal anglais empiète de plus en plus sur le Montréal français et que d’ici 10 ans les francophones seront minoritaires sur l’île. Il est donc temps de se réveiller!

Guide d’accès à l’indépendance est une invitation à reprendre possession de notre langue et à retrouver le courage de créer un pays indépendant.

AU SUJET DE L’AUTEUR

1-photo-pour-sag-pln-19-novembre-2016

Avocat, libre-penseur et activiste politique, Me Guy Bertrand pratique le droit depuis plus de 45 ans. Ardent défenseur de la langue française, il a représenté en 1976 les Gens de l’Air devant les tribunaux lorsque le gouvernement canadien a suspendu l’usage du français. En 1979, il a fait reconnaître par la Ligue nationale de Hockey le droit pour les joueurs francophones de signer leurs contrats en français. Membre fondateur du Parti québécois en 1968, il s’est porté candidat à la présidence de ce parti en 1985.

Page Facebook de Me Guy Bertrand

Page Facebook du Mouvement Liberté-Nation

Le réseau social du Mouvement Liberté-Nation

SOMMAIRE

NOTE DE L’ÉDITEUR

AVANT-PROPOS

INTRODUCTION

CHAPITRE I

LA LANGUE FRANÇAISE EST-ELLE LE FONDEMENT MÊME DE L’ÊTRE QUÉBÉCOIS, DE SON PEUPLE ET DE SON PAYS?

LA LANGUE FRANÇAISE, HÉRITAGE LE PLUS PRÉCIEUX LÉGUÉ PAR NOS ANCÊTRES

LA LANGUE, PLUS QU’UN OUTIL DE COMMUNICATION

LA LANGUE, FONDEMENT DE L’ÊTRE

LA LANGUE, MAISON DE L’ÊTRE

LA LANGUE, COMME PAYS

CHAPITRE II

LE QUÉBEC FRANÇAIS EST-IL MENACÉ PAR LA FORCE GIGANTESQUE DE L’ANGLAIS EN AMÉRIQUE DU NORD?

L’URGENCE DE RAMENER LE DÉBAT LINGUISTIQUE SUR LA PLACE PUBLIQUE POUR MIEUX COMPRENDRE

POURQUOI LES FRANCOPHONES SERONT MINORITAIRES SUR L’ÎLE DE MONTRÉAL AVANT 10 ANS

NOTRE SILENCE ET NOTRE TOLÉRANCE DEVANT LA MENACE DE L’ANGLAIS AU QUÉBEC

S’EXPLIQUE PAR NOTRE PEUR DE PROVOQUER UNE NOUVELLE QUERELLE LINGUISTIQUE

LES FAITS CONFIRMANT LA MENACE DE L’ANGLAIS SUR LE FRANÇAIS AU QUÉBEC

– L’anglais et l’immigration à Montréal

– Même des francophones du Québec s’anglicisent

– Les allophones sont davantage attirés vers l’anglais que vers le français

– L’anglais et le cinéma québécois

– L’anglais et l’affichage commercial : violation de la règle de la prédominance française

– L’anglais et l’affichage des raisons sociales ou marques de commerce particulièrement à Montréal

Un appel à la mobilisation en faveur des commerces qui affichent leurs raisons sociales en français

– L’anglais au travail

– L’anglais et les technologies de l’information

– L’anglais et la mondialisation

LES TÉMOIGNAGES CONFIRMANT LA MENACE DE L’ANGLAIS À MONTRÉAL

LA DÉMISSION SCANDALEUSE DE LA FRANCE DANS L’USAGE DE SA LANGUE EST INQUIÉTANTE

CHAPITRE III

LA CHARTE DE LA LANGUE FRANÇAISE (Loi 101) PEUT-ELLE ARRÊTER LA MENACE DE L’ANGLAIS AU QUÉBEC?

DES MODIFICATIONS À LA CHARTE QUI SONT LOIN DE L’INTOLÉRANCE

POURQUOI EST-IL CAPITAL DE LÉGIFÉRER DANS LE DOMAINE DES LANGUES ?

LA LOI 101 A ÉCHOUÉ DANS SES TROIS PRINCIPAUX OBJECTIFS

1er échec : La Loi 101 est incapable d’assurer les Québécois du droit d’être servis en français

La menace que représente, à Montréal, le multilinguisme, conséquence du multiculturalisme

2e échec : La Loi 101 est incapable d’assurer les Québécois du droit à l’affichage en français

3e échec : La Loi 101 est incapable d’assurer les Québécois de l’adoption du français par les immigrants

RECONNAÎTRE QUE LA L01 101, DANS LE CADRE D’UN QUÉBEC PROVINCIAL, A ATTEINT SES LIMITES.

CHAPITRE IV

LE QUÉBEC FRANÇAIS EST-IL MENACÉ AUSSI PAR UNE SORTE DE JARGON QU’ON APPELLE DÉJÀ « LE  QUÉBÉCOIS »?

RECONNAÎTRE QU’UNE LANGUE PEUT DISPARAÎTRE

– Constater la disparition de plusieurs langues autochtones et leur assimilation à la langue anglaise au Canada et même au Québec

RECONNAÎTRE QUE LA LANGUE FRANÇAISE AU QUÉBEC EST ET SERA TOUJOURS MENACÉE

NON SEULEMENT PAR L’ANGLAIS MAIS AUSSI PAR LE JARGON QUÉBÉCOIS

VOULONS-NOUS TOUJOURS VIVRE EN FRANÇAIS AU QUÉBEC?

– Analphabétisme et illettrisme

– Le statut pédagogique des langues au Québec

– L’anglophobie au Québec

– Réaménagement du corpus de la langue française

– Lexique de la langue générale

– Lexique des langues des spécialités

– Grammaire (morphosyntaxe)

LA QUALITÉ DU FRANÇAIS AU QUÉBEC S’EST DÉTÉRIORÉE AU COURS DES DERNIÈRES ANNÉES

– L’enseignement du français au Québec : un véritable fiasco

– Pourquoi cette manie d’utiliser des mots anglais lorsqu’on parle français ? Parlons-nous le franglais ?

– Même les français ont cette manie d’introduire l’anglais dans le français

– La langue française au Québec n’obéit plus aux règles du français standard

– La détérioration du français standard coïncide avec la naissance d’un jargon qu’on appelle « le québécois »

SOMMES-NOUS IMPUISSANTS DEVANT LA MONTÉE DU JARGON QUÉBÉCOIS ?

POUVONS NOUS LE JUSTIFIER ET LE DÉFENDRE ?

POURQUOI SOMMES-NOUS TROP LÂCHES POUR DÉFENDRE NOTRE LANGUE QUI, SANS CESSE,

CRIE AU SECOURS PARCE QUE VIOLÉE, BAFOUÉE, RIDICULISÉE ET HUMILIÉE ?

UNE RÉVOLUTION LINGUISTIQUE S’IMPOSE

CHAPITRE V

LE QUÉBEC FRANÇAIS EST-IL MENACÉ ÉGALEMENT PAR LE MULTICULTURALISME CANADIEN COMME MODÈLE D’INTÉGRATION DES IMMIGRANTS?

CESSER DE GLORIFIER LE MULTICULTURALISME CANADIEN

L’INTÉGRATION DES IMMIGRANTS AILLEURS DANS LE MONDE

LA MONTÉE DE L’INTÉGRISME RELIGIEUX EST INCOMPATIBLE AVEC LES VALEURS COMMUNES DES QUÉBÉCOIS

LES ACCOMMODEMENTS RAISONNABLES SONT LE REFLET DU MULTICULTURALISME CANADIEN QUI EST INCOMPATIBLE AVEC LE MODÈLE LAÏQUE QUÉBÉCOIS

EN ADOPTANT LE MULTICULTURALISME CANADIEN COMME DOCTRINE IDENTITAIRE, LE PQ ET LE BLOC QUÉBÉCOIS, NOTAMMENT, SE SONT COUPÉS DES RAISONS FONDAMENTALES POUR LESQUELLES UN PEUPLE  ASPIRE À L’INDÉPENDANCE

LE MULTICULTURALISME FERA DU QUÉBEC UNE TOUR DE BABEL CULTURELLE DANS LAQUELLE LA CULTURE FRANÇAISE DEVIENDRA MINORITAIRE

LA CHARTE CANADIENNE DES DROITS ET LIBERTÉS GARANTIT, MALHEUREUSEMENT, LES EFFETS PERVERS DU MULTICULTURALISME CANADIEN SUR LE PEUPLE QUÉBÉCOIS EN CRÉANT, NOTAMMENT, EN FAVEUR DES MINORITÉS CULTURELLES, DES DROITS COLLECTIFS À PARTIR DE LA RECONNAISSANCE DE DROITS INDIVIDUELS

NOTRE « VIVRE ENSEMBLE » ET NOTRE MODÈLE D’INTÉGRATION DOIVENT ÊTRE BASÉS SUR LA LAÏCITÉ

AGIR DÈS MAINTENANT POUR ASSURER LE MAINTIEN ET LA VALORISATION DE LA CULTURE ET DE LA LANGUE FRANÇAISE AU QUÉBEC

CHAPITRE VI

LE QUÉBEC FRANÇAIS A-T-IL UNE VALEUR PATRIMONIALE CANADIENNE, NORD-AMÉRICAINE, VOIRE MONDIALE?

LE QUÉBEC, PATRIMOINE FRANÇAIS D’AMÉRIQUE

LA CHUTE DRAMATIQUE DU POIDS DÉMOGRAPHIQUE DU QUÉBEC DANS LA FÉDÉRATION CANADIENNE

LE POIDS DE LA LANGUE FRANÇAISE DANS LE MONDE

NÉCESSITÉ DE PROTÉGER L’ESPÈCE HUMAINE FRANÇAISE AU QUÉBEC MENACÉE DE DISPARAÎTRE CULTURELLEMENT

CHAPITRE VII

UN ÉTAT INDÉPENDANT EST-IL NÉCESSAIRE POUR PROMOUVOIR LE MAINTIEN ET LA VALORISATION DU PATRIMOINE FRANÇAIS DU QUÉBEC ET, PARTANT, DE SON IDENTITÉ, DE SA LANGUE ET DE SA CULTURE?

LA SURVIE DU QUÉBEC FRANÇAIS PASSE PAR L’INDÉPENDANCE NATIONALE

LE CANADA, NOTAMMENT, DEVRAIT FAVORISER L’ÉMERGENCE D’UN ÉTAT DU QUÉBEC INDÉPENDANT EN ENCOURAGEANT LE QUÉBEC À DEVENIR UN PAYS, L’AMÉRIQUE TOUTE ENTIÈRE SERA ASSURÉE DE CONSERVER À JAMAIS SON PATRIMOINE FRANÇAIS

SAVOIR SE LIBÉRER DE L’AUTORITÉ CANADIENNE COMME ON SE LIBÈRE D’UNE TUTELLE LÉGALE

LE NATIONALISME ET LE PATRIOTISME : REMPARTS CONTRE LES EFFETS PERVERS DE LA MONDIALISATION

LE NATIONALISME CANADIEN ET L’ANTI-AMÉRICANISME

CHAPITRE VIII

COMME ÉTAT INDÉPENDANT, LE QUÉBEC A-T-IL LE DROIT DE CONSERVER SON PATRIMOINE CANADIEN?

LA LANGUE FRANÇAISE FAIT PARTIE DU PATRIMOINE CANADIEN DES QUÉBÉCOIS. ELLE NOUS LIE AU CANADA D’HIER, SOIT À CELUI DE NOS ANCÊTRES CANADIENS

LE CANADA D’AUJOURD’HUI N’EST PAS ABSOLUMENT OU ENTIÈREMENT LE CANADA

UNE PARTIE DU PATRIMOINE CANADIEN APPARTIENT AUX QUÉBÉCOIS

LES QUÉBÉCOIS ONT LE DEVOIR DE PROTÉGER ET DE PROMOUVOIR LA CIVILISATION

FRANÇAISE EN AMÉRIQUE EN SE DONNANT UN ÉTAT INDÉPENDANT

– Le Québec est aux Français d’Amérique, ce qu’Israël est aux Juifs et à leur héritage, et ce que l’Irlande est aux Irlandais

ANNEXES

  1. Repères et jalons historiques de la défense du français au Québec
  2. Liste des interventions des tribunaux
  3. Le Projet Liberté-Nation sur le web

 

* * *

 

AU SUJET DE L’AUTEUR

COMMUNIQUER AVEC L’AUTEUR

DU MÊME AUTEUR

* * *

ÉDITION ÉCOLOGIQUE

EXTRAIT

INTRODUCTION

La protection de notre vie en français en Amérique du Nord et la qualité de notre langue sont les principales et fondamentales raisons d’accéder à l’indépendance du Québec. C’est à ce niveau que loge toujours l’urgence du projet. Si dans le passé on a pu entretenir des doutes quant à sa faisabilité économique, il est admis aujourd’hui, même par ses opposants fédéralistes, que ce projet est viable. Tout se résume désormais à une question de plénitude d’être, de maturité politique, de liberté et de dignité.

Ça ne vaut pas la peine de faire l’indépendance du Québec si nous sommes pour devenir la Louisiane du nord, soit un État dont la langue n’est pas exportable parce qu’incompréhensible par tous les peuples francophones voire par tous les francophiles de ce monde, cela dit en tout respect pour nos amis Cajuns. Qui veut d’un Québec indépendant qui serait forcé d’adopter l’anglais comme langue de communication internationale parce que sa langue courante se détériore au point de devenir un dialecte local ? Et qui veut d’un pays dont la langue française serait minoritaire en sa métropole ?

Peu d’entre nous perçoivent la menace qui pèse sur notre langue. La majorité des Québécois s’accommodent aisément des problèmes de qualité de leur langue parlée et écrite et, au besoin, de l’anglais. Tant et aussi longtemps que nous nous comprenons les uns les autres et que la langue française n’est pas un obstacle dans notre travail de tous les jours, on a l’impression que tout va pour le mieux, ou presque, dans le meilleur des mondes.

Nous avons pris l’habitude de laisser aux spécialistes le soin de débattre entre eux de l’importance, de la qualité, de la protection et de la promotion de la langue française au Québec pendant que nous vaquons à nos occupations. Au besoin, nous pouvons suivre ces débats dans les médias.

Mais point n’est besoin d’être des observateurs renseignés et raffinés pour nous rendre compte que nous ne répondons plus à l’appel des spécialistes qui sonnent l’alarme sur la scène publique, même si leur nombre augmente sans cesse. Les médias eux-mêmes doivent s’étonner de notre inaction car malgré la multiplicité des textes et des reportages traitant de la piètre qualité de notre langue et du recul du français à Montréal, on n’observe aucune mobilisation populaire dans nos rangs. Notre silence explique celui de nos politiciens, toutes allégeances confondues.

Les spécialistes en qui nous faisons confiance crient dans le désert. Pourquoi ne ressentons-nous pas le sérieux de leurs mises en garde face à la menace qui pèse sur la langue française?

Je crois que nous nous comportons comme des grenouilles dans une marmite remplie d’eau qui devient, lentement mais sûrement, de plus en plus chaude au point de nous affaiblir et de nous enlever toute capacité de réagir. Est-ce pour cela que les Anglais avaient l’habitude de nous appeler les « frogs », avant que ce mot ne soit considéré comme raciste et méprisant? Je n’en sais rien. Tout ce que je sais, c’est que nous avons besoin d’une bonne douche d’eau froide pour nous réveiller.

Cliquez ici pour télécharger votre exemplaire numérique gratuit (PDF)

Cliquez ici pour obtenir un exemplaire papier

AUTRES LIVRES NUMÉRIQUES GRATUITS DU MÊME AUTEUR

c-guy-bertrand-2a-265

TROISIÈME ÉDITION
Le Projet Liberté-nation
Plan d’affaires pour réaliser l’indépendance du Québec tout en conservant notre part du Canada
Essai
Me Guy Bertrand
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2016, 436 pages.
ISBN 978-2-89612-524-1
Édition papier : 29.95$
Édition numérique : GRATUIT (PDF)

c-guy-bertrand-3a-265

République fédérale du Québec
Refonder le Québec à partir des régions
Seconde édition augmentée (2016)
Manifeste
Me Guy Bertrand
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2016, 198 pages.
ISBN 978-2-89612-515-9
Édition papier : 24.95$
Édition numérique : GRATUIT (PDF)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Nouveaux livres

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :