Clément Laberge, un développeur de premier plan du numérique dans le monde de l’édition au Québec, réoriente sa carrière

clement_laberge_02

Dans ses deux premiers billets de 2016 publiés sur son blogue personnel, Clément Laberge nous rappelle qu’il a quitté son emploi chez De Marque en décembre pour devenir travailleur autonome intéressé par «le monde des données publiques»:

2016

1er janvier 2016

Ce sera une année de défis.

Elles le sont toutes, à leur façon, bien sûr. Mais celle-ci se présente, plus que bien d’autres, comme une occasion de sortir de ma zone de confort. C’est un beau vertige.

Ce n’est certainement pas parce que j’ai quitté mon emploi chez De Marque que je vais cesser de m’intéresser au monde du livre et à celui des technologies numériques — et plus encore à leur intersection! — puisque c’est là que se trouve mes plus grandes compétences.

Mais je souhaite aussi explorer de façon concrète le monde des données publiques qui se trouvent de plus en plus souvent librement accessibles sur le web, résultat de la transparence accrue que nous exigeons de l’État, à tous les niveaux. Des données très variées, souvent peu structurées, dans une foule de domaines.

Source : Remolino, Blogue personnel de Clément Laberge, 1er janvier 2016

Bilan 2015

2 janvier 2016

Au plan professionnel, j’ai eu vraiment beaucoup de travail. Comme jamais. Vice-président directeur général d’une entreprise de 30 employés en pleine réorganisation, ça occupe! J’ai dû apporter de nombreuses améliorations à mes façons de travailler. Et je l’ai assez bien fait, je pense. Les résultats sont là pour en témoigner. J’en suis très satisfait.

Malgré ce succès, j’avais de plus en plus envie d’autres choses — de plus de liberté d’entreprendre. Je suis très fier d’être allé au bout de la démarche à laquelle me conviait cette envie, d’avoir réussi à mettre un terme correctement à mon emploi chez De Marque et de pouvoir entreprendre l’année 2016 comme travailleur autonome — le temps de donner forme à la suite des choses (j’y faisais référence hier).

Ce n’est pas facile de quitter un projet que j’ai aimé profondément et une équipe aussi extraordinaire. Heureusement, l’éducation familiale, avec la fable Le Loup et le Chien, de La Fontaine comme repère (impossible de la lire sans entendre les intonations de mon père) m’ont aidé à franchir les étapes nécessaires pour ce nouveau départ.

Source : Remolino, Blogue personnel de Clément Laberge, 2 janvier 2016

Hommage à un développeur de premier plan du numérique dans le monde de l’édition au Québec

Clément Laberge, entrepreneur dans l’âme, possède une expérience et une feuille de route impressionnante, notamment dans le développement du numérique dans le monde de l’édition. Déménagé à Paris en 2005 pour occuper le poste de directeur des développements numérique pour Editis, il est sélectionné trois ans plus tard (2008) parmi les 30 trentenaires qui font bouger l’édition par Livres Hebdo. Cette même année, il revient à Québec et se joint à la firme De Marque :

Je reviens à Québec profondément convaincu que le développement de l’édition numérique et la dématérialisation progressive du livre constituent d’extraordinaires opportunités pour les auteurs et les éditeurs québécois — et pour la culture québécoise en général. Je laisse avec regret plusieurs collaborateurs que j’ai beaucoup appréciés, notamment Virginie Clayssen.

Je me joins à De Marque dans le but de créer au sein de l’entreprise — avec l’aide de nombreux partenaires, dont Prosemédia — un nouveau département qui sera entièrement dédié à relever ce défi. Je suis actuellement vice-président principal chez De Marque.

L’entrepôt numérique est développé en partenariat avec l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL).

Source : Remolino, Blogue personnel de Clément Laberge, L’auteur, Qui suis-je?

Vue de loin, sa carrière chez De Marque ressemble à cette d’un entrepreneur et dirigeant passionnés à l’instar de plusieurs autres. Mais c’est loin d’être le cas car il doit intéressé tout un secteur de l’économie culturelle, le monde du livre, aux changements induits par l’édition numérique. Et qui dit changement, dit aussi résistance. Le monde québécois du livre est particulier à bien des égards et en raison de la Loi du livre et il appréhende le numérique avec une grande crainte.

Clément Laberge n’aura donc pas la tâche facile. Il doit écouter, apprivoiser, expliquer et expliciter, rencontres après rencontres, conférences après conférences… Il participe à toutes les tribunes, il est de tous débats et il accorde de multiples entrevues aux médias. Il doit revoir et peaufiner sans cesse les projets et l’approche de sa firme auprès des intervenants du monde du livre, trouver un angle et un terrain d’entente acceptable à la majorité, négocier avec les uns et les autres, pousser à l’aboutissement et il a réussi d’une main de maître. Le monde traditionnel du livre québécois a finalement évolué vers l’édition, la distribution, la diffusion et la vente et le prêt de livres numériques. Bravo et mille mercis Clément !

Certains ont mieux compris que nous – moi – ta contribution à venir puisque dès 2001 tu es «sélectionné dans une liste de 25 jeunes qui font le Québec de demain par la revue Commerce ainsi que dans une liste de 30 leaders de demain par La Presse et The Gazette.» (source)

Nous avons eu des échanges épiques soutenus dont l’apologie n’a pas sa place dans cet hommage. Cependant, je tiens à souligner ta perspicacité et ta pertinence dans chacun de nos débats, l’élégance et le doigté de tes réponses que l’on ne peut que reconnaître à un vrai gentlemen. 

Aujourd’hui, tu envisages des projets dans le domaine des données publiques et je te souhaite tout le succès que tu espères dans ce secteur névralgique de l’économie.

Bonne année 2016 !

————

P.S.: Vidéo et transcription de l’intervention de la Fondation littéraire Fleur de Lys à la Commission des institutions de l’Assemblée nationale du Québec et Commission des institutions – Consultation générale et auditions publiques sur le document intitulé « Orientations gouvernementales pour un gouvernement plus transparent, dans le respect du droit à la vie privée et la protection des renseignements personnels »

————

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :