Panorama de l’économie de la culture et de la création en France

En 1981, à Paris, j’ai attendu près de six heures pour obtenir une communication téléphonique avec le Québec. L’expérience m’avait donné l’image d’une France en retard dans son développement technologique. Aujourd’hui, 35 ans plus tard, la France nous fait la barbe dans le secteur technologique et numérique.

Elle a publié cet automne son deuxième «Panorama de l’économie de la culture et de la création en France», un document très intéressant, non pas uniquement de par son contenu mais aussi et surtout de par le sujet principal : la création et la culture.

Il y a quelques années, personne ne portait une telle attention à ces sujets, même si on en reconnaissait l’importance. Aujourd’hui, la technologie et le numérique propulsent plus que jamais la création et la culture à l’avant-scène, et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de l’économie. Avec son deuxième «Panorama de l’économie de la culture et de la création en France», nos cousins français démontrent suivre la situation de très près.

Au Québec, nous demeurons en mode rattrapage en matière de technologie et de numérique. Si la création et la culture fleurissent à souhait, elles ne font toujours pas le poids dans l’univers du numérique. Notre gouvernement éprouve encore des difficultés avec des actions devenues très simples, par exemple, inclure des métadonnées dans les fichiers PDF afin qu’ils soient repérés par les moteurs de recherche. Notre internet littéraire fait piètre figure au point où on peut se demander s’il naîtra convenable un jour. Nous avons évolué mais nous avons manqué la révolution. Nos livres numérique sont vendus à des prix beaucoup trop élevés, d’où le succès retentissant du prêt numérique dans nos bibliothèque, un des rares projets où nous sommes en avance, du moins pour un temps.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le 2ème panorama EY / France Créative souligne la croissance et le poids des 10 secteurs culturels et créatifs

Création sous tension

France Créative et EY dévoilent le 2ème Panorama de l’économie de la culture et de la création en France qui sera présenté au Premier ministre.

Ce Panorama réaffirme la contribution des secteurs culturels et créatifs à la croissance économique et à la création d’emplois en France.

Les dix secteurs analysés par EY (arts visuels, musique, spectacle vivant, cinéma, télévision, radio, jeu vidéo, livre, presse, publicité et communication) ont représenté, en 2013, 83,6 milliards d’euros de revenus et 1,3 million d’emplois.

Croissance au cœur de l’économie française

Selon Marc Lhermitte, associé EY et auteur de l’étude : « Les industries culturelles et créatives restent une force indéniable de l’économie française. Nos créateurs, producteurs, techniciens et entrepreneurs rayonnent à l’international et sont autant d’ambassadeurs de l’attractivité de la France ».

En augmentation de 1,2% par rapport à la 1ère étude (publiée en novembre 2013), les dix secteurs ont enregistré, malgré la crise touchant certains de ces métiers, une croissance supérieure au reste de l’économie française (+0,9% sur la même période). Cette croissance s’illustre, par exemple, dans la dynamique des festivals, du tourisme culturel et du design « made in France ».

Avec 1,3 million d’emplois, les industries culturelles et créatives représentent plus du double des emplois liés à la production automobile et 8 fois ceux du secteur de la chimie. 

L’étude souligne que les arts visuels, la musique et le spectacle vivant sont les 3 principaux employeurs de l’économie culturelle, avec 64% du total des effectifs. Au total, ce sont plus de 982 métiers – pour la plupart non-délocalisables – qui ont été recensés dont 52% dans la création, 28% dans la diffusion et 20% dans la production.

Capitales pour le rayonnement de la France à l’international, les industries culturelles et créatives sont à la fois puissamment exportatrices (2,7 milliards d’euros en 2013) et des relais de renouvellement urbain, du tourisme et de l’attractivité des territoires. Le 2ème Panorama présente 18 cas territoriaux qui redéfinissent la géographie culturelle et économique française.

Une économie en transformation

Les offres numériques, qui elles-mêmes explosent, sont loin de compenser la perte des revenus issus des circuits traditionnels. A titre d’exemple, l’augmentation des ventes et recettes numériques (e-books, streaming, téléchargements, recettes publicitaires en ligne, VoD), estimée à +214 millions d’euros entre 2011 et 2013, ne permet pas d’équilibrer les 716 millions d’euros de pertes enregistrées par les secteurs de la musique, de la presse, de l’audiovisuel et du livre sur les ventes de CDs, DVDs, livres papier et journaux et magazines.

Par ailleurs, le recul du soutien public, marqué par une baisse continue de la contribution de l’Etat à la Culture entre 2010 et 2013 (de 1,6% par an),  peut remettre en question la place de la culture comme relais d’attractivité des territoires.

L’étude souligne enfin que l’enjeu principal reste la répartition de la valeur entre acteurs traditionnels, producteurs de contenu créatif et média numérique.

France Créative rappelle ainsi « La culture et la création sont une chance pour notre pays, pour tous les pays. Cette étude illustre la nécessité de soutenir nos secteurs pour confirmer et développer leur potentiel social et économique. »

infographie_icc_2015

__________________

France Créative est une plateforme qui regroupe les acteurs des secteurs culturels et créatifs à l’origine des Premier et Second Panorama de l’économie de la culture et de la création en France réalisés par EY et parus respectivement en novembre 2013 et octobre 2015: l’ AACC (Association des Agences-Conseils en Communication), l’ ADAGP(Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques), l’ Adami(Société civile pour l’administration des droits des artistes et musiciens interprètes), Audiens,  l’Association de la Presse d’Information Politique et Générale (Association IPG), le CNC Centre National du Cinéma et de l’Image animée), la CSDEM(Chambre syndicale de l’Edition Musicale), l’ESML (Association des éditeurs de services de musique en ligne), la Fesac(Fédération des entreprises du spectacle vivant, de la musique, de l’audiovisuel et du cinéma), la Fnac, Pictanovo(Communauté de l’Image en Nord-Pas de Calais), le Pôle Numérique et culturel Euralens, le Prodiss(Syndicat national des producteurs, diffuseurs et salles de spectacles), la Sacem(Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique), la SAIF(Société des Auteurs des arts visuels et de l’Image Fixe), la Scam(Société Civile des Auteurs Multimédia), le SNE Syndicat national de l’édition), le SNJV(Syndicat National du Jeu Vidéo), le SPCS (Syndicat de la Presse Culturelle et Scientifique), le SPQN(Syndicat de la Presse Quotidienne Nationale) et la SRF(Société des Réalisateurs de Films).

EY est un des leaders mondiaux de l’audit, du conseil, de la fiscalité et du droit, des transactions. Partout dans le monde, notre expertise et la qualité de nos services contribuent à créer les conditions de la confiance dans l’économie et les marchés financiers. Nous faisons grandir les talents afin qu’ensemble, ils accompagnent les organisations vers une croissance pérenne. C’est ainsi que nous jouons un rôle actif dans la construction d’un monde plus juste et plus équilibré pour nos équipes, nos clients et la société dans son ensemble.

-30-

——–

Découvrez en ligne le panorama 2015 des industries culturelles et créatives

Téléchargez le 2e Panorama de l’économie de la culture et de la création en France en version imprimable.(PDF, 2,97Mb)

* * *

La première étude

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :