LIRE VOUS TRANSPORTE – Publicité frauduleuse ?

lire_vous_transporte_plainte_opc_01

Plainte portée le 26 novembre 2015 à l’aide du formulaire en ligne de l’office de la protection du consommateur du Québec)

La Fondation littéraire Fleur de Lys a porté plainte aujourd’hui à l’Office de protection du consommateur du Québec pour publicité frauduleuse de la part des promoteurs de LIRE VOUS TRANSPORTE (L’Association des libraires du Québec, les Bibliothèques de Montréal, la Société de transport de Montréal, la Bibliothèque de Québec et le Réseau de transport de la Capitale).

Le titre du communiqué de presse publié sur le site web de l’Association des libraires du Québec (ALQ) se lit comme suit :

«Lire vous transporte : 46 livres à télécharger gratuitement»

Et la Ville de Montréal de reprendre :

Dans le texte du communiqué de presse, l’ALQ affirme :

«Durant six semaines, et ce, jusqu’au 18 décembre, une bibliothèque numérique gratuite composée d’une quarantaine de livres d’auteurs québécois sera disponible (…)»

Or, l’association précise, au troisième paragraphe du communiqué :

«À partir du site lirevoustransporte.com, il est possible de télécharger sur un téléphone intelligent, une tablette, une liseuse ou un ordinateur le premier chapitre de chacun des livres.»

Bref, on annonce «46 livres à télécharger gratuitement» alors qu’il s’agit rien de plus que du «premier chapitre de chacun des livres».

La Fondation littéraire Fleur de Lys se demande si cette publicité publiée le 16 novembre 2015 sur le site web de l’Association des libraires du Québec est frauduleuse.

La Fondation littéraire Fleur relève la même approche promotionnelle sur le site de LIRE VOUS TRANSPORTE à l’onglet EN SAVOIR PLUS :

«En savoir plus

L’Association des libraires du Québec, les Bibliothèques de Montréal et la Société de transport de Montréal, la Bibliothèque de Québec et le Réseau de transport de la Capitale, s’unissent à nouveau pour vous offrir une bibliothèque numérique gratuite. Les livres numériques proposés sont tous québécois et vous donnent un avant-goût de la vaste collection de livres numériques d’ici disponibles actuellement.»

Source : Lire vous transporte, En savoir plus

On fait référence à «une bibliothèque numérique gratuite» et on nous informe du contenu de cette dernière en parlant de «livres numériques proposés». On peut aussi lire :

«À travers la ville de Montréal et de Québec, une sélection de nouveautés, de classiques et de livres à découvrir vous seront donc proposés.»

Source : Lire vous transporte, En savoir plus

On parle donc bel et bien d’une sélection de LIVRES. Or, il s’agit en fait que du premier chapitre de ces livres :

«Le premier chapitre de chacun de ces livres est disponible pour téléchargement par l’entremise d’un URL sur votre appareil mobile (Androïd, iPhone, iPad, etc.).»

Source : Lire vous transporte, En savoir plus

La Fondation littéraire Fleur de Lys se demande si cette publicité consultée le 16 novembre 2015 sur le site web de LIRE VOUS TRANSPORTE (http://stm.lirevoustransporte.com/en-savoir-plus/) est frauduleuse.

Nous nous en remettons à l’Office de la protection du consommateur (OPC) pour confirmer ou infirmer notre appréciation de ces publicités.

La Société de transport de Montréal détient-elle le permis nécessaire pour tenir un concours LIRE VOUS TRANSPORTE?

Nous n’avons pas trouvé la mention du concours LIRE VOUS TRANSPORTE ni dans le Registre des licences de tirage valides au 2015-11-15 ni dans le Registre des avis de concours publicitaires actifs au 2015-11-16 de la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec. Nous avons donc adressé cette demande de vérification à la responsable des communications :

lire_vous_transporte_regie_02

Nous attendons une réponse lundi le 30 novembre 2015.

1er décembre 2015 – Réponse de la Régie :

Bonjour

Le concours ¨ »LIRE VOUS TRANSPORTE » a été déclaré à la Régie.

Je vous souhaite une agréable journée

Joyce Tremblay, avocate
Responsable des communications et
Porte-parole de la Régie
560, boulevard Charest Est
Québec (Québec)  G1K 3J3
Téléphone : 418 646-4151
Télécopieur : 418 646-5204
Cellulaire : 418 952-2092
Courriel : joyce.tremblay@racj.gouv.qc.ca

Un annonce du concours incomplète ?

Le site web http://stm.lirevoustransporte.com/ affiche une annonce du concours en haut de la page d’accueil :

lire_vous_transporte_concours_01

Dans cet extrait de la page du concours, on peut lire que le gagnant remportera, entre autres, «un an de transport collectif;».

Et au bas de la page, on peut voir la liste des partenaires :

lire_vous_transporte_concours_02

De là, il n’y a qu’un pas à franchir pour croire que cet «an de transport collectif» s’applique autant pour la Société de transport de Montréal que pour le Réseau de transport de la Capitale mais il n’en est rien. Car, on ne se trouve plus sur le site :

http://www.lirevoustransporte.com/

mais plutôt sur un autre site web :

http://stm.lirevoustransporte.com/

Mais qui s’est rendu compte qu’il changeait de site web en cliquant sur un lien dans premier site web ?

La différence entre ces deux adresses web (URL) ? Le « stm » devant lirevoustransporte.com. Et sur ce site avec « stm », on apprend que l’an de transport offert s’applique à la Société de transport de Montréal (STM):

«Courez la chance de gagner un grand prix d’une valeur totale de 2169,70 $.

  • un certificat cadeau d’une valeur de 1000 $ échangeable dans une librairie indépendante du Québec http://www.alq.qc.ca/_librairies
  • un an de transport collectif (tarif ordinaire, couvrant uniquement le réseau de la STM) (valeur de 990$)
  • une liseuse Kobo Aura H2O (valeur de 179,70$ )»

Source

Force de conclure en un manque de clarté et de rigueur.

Et dans le quotidien LE DEVOIR

La journaliste Catherine Lalonde du quotidien LE DEVOIR écrit dans un article publié le 26 novembre 2015 :

«C’est le retour de Lire vous transporte à Montréal et Québec, et de Lire en commun en Outaouais. Les deux initiatives sont indépendantes, mais le but est partagé : faire découvrir aux usagers du transport en commun le premier chapitre d’un livre québécois, gratuitement. En les invitant ensuite à acheter ou à emprunter une copie numérique à la bibliothèque.»

La seule mention de LIRE VOUS TRANSPORTE sur les site web de la Bibliothèque de Québec et du Réseau de transport de la Capitale nous indique que le projet s’est terminé en mars dernier pour ce qui concerne la région de Québec.

C’est encore plus compliqué

Lorsque vous arrivez sur le site web LIRE VOUS TRANSPORTE, on vous offre trois choix relatif à l »endroit où vous êtes :

lire_vous_transporte_01

La question : Où êtes-vous ?

Choix # 1 – Autobus, métro ou traversier

Choix # 2 – Aéroport Montréal-Trudeau

Choix # 3 – Réseau des villes francophones d’Amérique

Si vous êtes dans une ville où il y a du transport en commun, vous cliquerez sur le premier choix (Autobus, métro ou traversier) et vous serez transféré automatiquement sur le site de LIRE VOUS TRNASPORTE de la Société des transports de Montréal (stm):

lire_vous_transporte_stm_01

Et c’est là que vous apprendre que vous avez la chance de gagner des prix dont «un an de transport collectif» :

lire_vous_transporte_concours_04

Mais vous provenez de la Ville de Québec et que vous avez cliquez sur «Autobus, métro ou traversier», et si vous cliquez enseuite sur «Je veux gagner», vous vous rendrez compte que ce concours ne s’adresse pas à vous mais uniquement à la population desservie par la Société de transport de Montréal :

lire_vous_transporte_concours_05

Le visiteur constate aussi que deux des partenaires de LIRE VOUS TRANSPORTE – au bas de la page – voir ci-dessus – n’apparaissent plus, c’est-à-dire le Réseau de transport de la Capitale et le Réseau des villes francophones d’Amérique. Pourtant, au départ vous avez fait le bon choix en cliquant sur «Autobus, métro ou traversier», à l’instar de tous les autres visiteurs dont la ville offre un service de transport en commun. Mais le choix «Autobus, métro ou traversier» s’adresse uniquement aux usagers de la Société de transport de Montréal et cela n’est pas indiqué.

En fait, si vous provenez d’un autre ville que Montréal, il faut cliquez sur le choix # 3 : Réseau des villes francophones d’Amérique. Mais ce choix n’est pas naturel aux gens de la Ville de Québec, de Sherbrooke, de Rimouski… parce que «Réseau des villes francophones d’Amérique» nous laisse à penser à des villes francophones hors Québec.

En cliquant sur le choix # 3 «Réseau des villes francophones d’Amérique», vous changer de site web. Le nom du site web est maintenant précédé de la mention «franco» :

lire_vous_transporte_reseau_01

Sur le site web de ce troisième choix («Réseau des villes francophones d’Amérique»), on peut lire :

En savoir plus

L’Association des libraires du Québec et la Ville de Québec vous proposent une sélection d’ouvrages francophones gratuits. Cette action s’inscrit dans le plan d’action du Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique.

Source

À la lecture ce ce texte, nous avons l’impression que l’offre s’adresse uniquement à la population de la Ville de Québec. Si vous êtes d’une autre ville, vous aurez l’idée de quitter le site web en pensant que cette offre ne s’adresse pas à vous.

Dans le bas de la page d’accueil de ce site avec le préfixe «franco», on trouve une nouvelle liste des partenaires :

lire_vous_transporte_reseau_02

Si, par curiosité, vous cliquez sur «Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique», vous changer une fois de plus de site web pour vous retrouver :

lire_vous_transporte_reseau_03

Et sur ce site web, vous trouverez, sous l’item «Ressources», un lien vers LIRE VOUS TRANSPORTE auquel est ajouté «francophonie d’Amérique» :

lire_vous_transporte_reseau_04

Si vous cliquez sur le lien «Lire vous transporte – francophonie d’Amérique», vous serez diriger sur une autre page web où l’on traite de ce sujet :

lire_vous_transporte_reseau_05

Si vous cliquez sur le lien «Lire vous transport vers la francophonie d’Amérique», vous revenez au site web avec le préfixe «franco» où nous étions:

lire_vous_transporte_reseau_01

On retrouve donc la même mention qui ne nous précise pas si LIRE VOUS TRANSPORTE s’applique à d’autres villes que celle de Québec :

En savoir plus

L’Association des libraires du Québec et la Ville de Québec vous proposent une sélection d’ouvrages francophones gratuits. Cette action s’inscrit dans le plan d’action du Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique.

Source

Il faut revenir en arrière sur le site du Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique pour trouver la liste des villes membres de ce réseau et supposer que LIRE VOUS TRANSPORTE s’y applique.

  • Moncton, Canada
  • Québec, Canada
  • Lafayette, États-Unis
  • Alexandria, États-Unis
  • Argyle, Canada
  • Baker-Brook, Canada
  • Balmoral, Canada
  • Bas-Caraquet, Canada
  • Bathurst, Canada
  • Berlin, États-Unis
  • Bertrand, Canada
  • Biddeford, États-Unis
  • Biloxi, États-Unis
  • Bromont, Canada
  • Burlington, États-Unis
  • Calgary, Canada
  • Campbellton, Canada
  • Canton d’Alfred et Plantagenet, Canada
  • Cap-Pelé, Canada
  • Caraquet, Canada
  • Champlain, Canada
  • Charlottetown, Canada
  • Clare, Canada
  • Clarence-Rockland, Canada
  • Dalhousie, Canada
  • Dégelis, Canada
  • Dieppe, Canada
  • Dorval, Canada
  • Edmundston, Canada
  • Esquimalt, Canada
  • Fort-de-France, Martinique
  • Fredericton, Canada
  • Grande Anse, Canada
  • Grande Prairie, Canada
  • Halifax, Canada
  • Hawkesbury, Canada
  • Hearst, Canada
  • Houma, États-Unis
  • Jérémie, Haïti
  • Kapuskasing, Canada
  • Kedgwick, Canada
  • Kingston, Canada
  • La Broquerie, Canada
  • La Nation, Canada
  • Lac Mégantic, Canada
  • Lamèque, Canada
  • Lévis, Canada
  • Lexington, États-Unis
  • Magog, Canada
  • Manchester, États-Unis
  • Marquette, États-Unis
  • McGarry, Canada
  • Montréal, Canada
  • Nashua, États-Unis
  • Neguac, Canada
  • Nigadoo, Canada
  • Opelousas, États-Unis
  • Paquetville, Canada
  • Petit-Rocher, Canada
  • Plattsburgh, États-Unis
  • Pohénégamook, Canada
  • Racine, États-Unis
  • Richibucto, Canada
  • Rimouski, Canada
  • Rivière des Français, Canada
  • Rivière-du-Loup, Canada
  • Rochester, États-Unis
  • Rouyn-Noranda, Canada
  • Saint-François, Guadeloupe
  • Saint-Georges, Canada
  • Saint-Jacques, Canada
  • Saint-Joseph, Martinique
  • Saint-Léolin, Canada
  • Saint-Quentin, Canada
  • Sainte-Anne-de-Madawaska, Canada
  • Sainte Catherine de Hatley, Canada
  • Sainte-Famille, Canada
  • Salaberry-de-Valleyfield, Canada
  • Sherbrooke, Canada
  • Shippagan, Canada
  • Sudbury, Canada
  • Somersworth, États-Unis
  • Tadoussac, Canada
  • Témiscouata, Canada
  • Tracadie Sheila, Canada
  • Trois-Rivières, Canada
  • Welland, Canada
  • Wellington, Canada
  • Winnipeg, Canada
  • Woonsocket, États-Unis

C’est compliqué, trop compliqué.

Un projet radin, digne de Séraphin Poudrier

Pendant qu’un peu partout dans le monde, on encourage la lecture en distribuant gratuitement des livres numériques et même des livres papier par centaines voire par milliers, le Québec, dans toute sa force et sa beauté, nous offre que le premier chapitre des livres. C’est «cheap», «quétaine», «radin», «avaricieux»…. Je l’ai déjà dénoncé :

«Lire vous transporte» à l’aéroport : tout un plat pour un extrait !

Le Québec se limite à offrir des extraits, la France…

Encourager la lecture est une mission philanthropique et non pas une démarche commerciale

60000 livres offerts gratuitement dans les trains de la Société nationale des chemins de fer français

Booxup distribue 1000 livres dans le métro, “pour illustrer nos valeurs”

Des livres de poche qui font office de tickets de métro pour promouvoir la lecture ! via Piwee

Plus de 550 000 enfants pourront découvrir Le chapeau de M. Zinger dans le cadre de la 16e édition du programme annuel Un livre à moi TD

Et ailleurs sur le web :

Un livre acadien distribué à 10 000 tout-petits à travers le pays

FRANCE – SNCF : des milliers de livres numériques gratuits dans les trains

Et même les restaurants McDonald’s s’y mettent :

Un livre dans votre « Joyeux festin » : virage éducatif ou coup de pub pour McDo? – Radio-Canada

Alexandre Jardin publie des livres pour les Happy Meal de McDonald’s

Et pendant ce temps, au Québec, des miettes et encore des miettes.

 

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with:
Publié dans Votre éditeur prend position
One comment on “LIRE VOUS TRANSPORTE – Publicité frauduleuse ?
  1. […] La Fondation littéraire Fleur de Lys a porté plainte aujourd'hui à l'Office de protection du consommateur du Québec pour publicité frauduleuse de la part des promoteurs de LIRE VOUS TRANSPORTE (L’A…  […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :