Féminisation des appellations de personnes et rédaction épicène (2015)

Oqlf_logo.svg

Féminisation des appellations de personnes

D’utiliser des variantes féminines pour désigner une femme :

1° à l’aide d’un nom féminin usité ou d’une variante féminine qui respecte les modes de formation traditionnels (une couturière, une consœur, une investisseuse boursière, une amatrice, une lieutenante-gouverneure);

2° à l’aide d’un nom épicène (qui a la même forme au genre masculin et au genre féminin) et d’un déterminant au féminin et, le cas échéant, d’autres éléments au féminin formant l’appellation (une médecin, une percussionniste, une première ministre, une chef cuisinière).

Note. – La formation du féminin par l’ajout du mot femme au nom masculin n’est pas recommandée (une femme médecin), par souci d’égalité. Ce mode de formation n’est valable que pour les noms qui comportent, avant féminisation, le mot homme (un homme-grenouille a pour féminin une femme-grenouille).

Rédaction épicène

De tendre à généraliser la rédaction épicène, plus spécialement dans les textes de nature administrative tels que les offres d’emploi, les notes au personnel, etc. Ce mode de rédaction peut être mis en application grâce aux procédés suivants qu’offre la langue :

1° l’utilisation d’un doublet, c’est-à- dire l’ensemble que constituent une forme au masculin et une forme au féminin coordonnées, en toutes lettres (l’ouvrière ou l’ouvrier; ils et elles);

2° le recours à une formulation neutre, si le contexte le permet :

– par l’utilisation de noms collectifs (les lecteurs devient le lectorat), de noms de fonction ou d’unité administrative (le réviseur ou la réviseuse devient la révision ou l’équipe de révision) ou de noms épicènes pluriels (le ou la journaliste devient les journalistes);

– par l’emploi d’adjectifs, de pronoms ou de déterminants épicènes ( juge spécialisé ou spécialisée en… devient juge spécialiste en…; juge à laquelle ou auquel devient juge à qui; chacun ou chacune des juges devient chaque juge);

– par l’utilisation d’une tournure impersonnelle (Êtes-vous citoyen canadien? devient Êtes-vous de citoyenneté canadienne?);

– par le recours, notamment dans les descriptions de tâches, à l’infinitif (Il gère… devient Gérer…), au participe présent (Gérant…) ou aux phrases nominales (Gestion de…);

3° l’emploi du masculin générique, en alternance avec l’utilisation de doublets et de la formulation neutre, si la présence du masculin et du féminin est suffisamment soulignée dans le texte.

Note. – L’emploi de formes tronquées qui n’ont pas de correspondance à l’oral (les étudiant(e)s ou les étudiants/ tes, par exemple) n’est pas recommandé. En outre, le recours à une note explicative du type « Pour ne pas alourdir le texte, le masculin est utilisé comme générique et désigne donc aussi bien les femmes que les hommes. » n’est pas non plus recommandé.

L’avis de recommandation portant sur la féminisation des titres publié le 28 juillet 1979 et les avis de recommandation portant sur le féminin des titres dans l’affichage des postes publiés le 28 mars 1981 et le 25 juillet 1981 ont été retirés le 10 mai 2014.

Tout commentaire devra être acheminé au secrétariat du Comité d’officialisation linguistique de l’Office québécois de la langue française, 750, boulevard Charest Est, bureau 100, Québec (Québec) G1K 9K4, ou à l’adresse secretariatCOL@oqlf.gouv.qc.ca.

Le secrétaire de l’Office québécois de la langue française,

ÉRIC NADEAU

SOURCE : GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 9 mai 2015, 147e année, no 19

Voir aussi

Formation sur la rédaction épicène :

Formation – Théorie, mis à jour en juin 2015;

Formation – Cahier d’exercices, novembre 2014;

Formation – Corrigé, novembre 2014.

——-

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , ,
Publié dans Langue française
One comment on “Féminisation des appellations de personnes et rédaction épicène (2015)
  1. […] Féminisation des appellations de personnes et rédaction épicène (2015)  […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :