Exporter le livre québécois pour pallier la chute des ventes de livres au Québec

logo_devoir

Semer à tous les vents

Comment aider notre littérature et nos livres à mieux s’exporter?

14 novembre 2015 |Catherine Lalonde | Livres

L’industrie du livre québécois, la principale industrie culturelle au Québec, est une de celles qui exportent le plus. Avec une poussée notable vers l’ailleurs au cours des dernières années. Pourtant, les défis demeurent nombreux. Comment semer notre littérature à tous les vents ? Discussion autour des enjeux.

Et pourquoi miser autant sur l’exportation ? Tristement, pour pallier la chute des ventes de livres au Québec, en attendant ou en espérant une concertation, un jour, peut-être, entre le ministère de la Culture… et celui de l’Éducation.

Lire la suite

———–
Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :