Salon littéraire du Québec, édition Capitale nationale, 13 et 14 novembre 2015

salon_litteraire_du_quebec_02

salon_llitteraire_du_quebec_logo_01COMMUNIQUÉ DE PRESSE

QUÉBEC, le 11 octobre 2015 – Le Salon littéraire du Québec est de retour dans la capitale nationale. Cette troisième présentation de l’activité, qui aura lieu les 13 et 14 novembre à l’Hôtel Québec, génère tel intérêt chez les auteurs que l’événement affiche encore complet.

«Le 6 décembre 2014, la première présentation à Québec a réuni 54 auteurs, soit la capacité maximale d’accueil de la salle», raconte l’idéateur, Serge Larochelle des Événements Larochelle de Québec. L’activité s’est déplacée à Rivière-du-Loup, en avril. Même constat, avec 80 auteurs qui ont attiré plus de 700 personnes.

L’activité est de retour à Québec, les 13 et 14 novembre, et plus de 70 auteurs seront présents, dont un du Togo, le scénariste de BD Fabrice Alawoe, lauréat du Prix littéraire France-Togo et animateur de programmes littéraires télévisés. Il présentera son plus récent ouvrage: «Flore à tout prix», une bande dessinée qui raconte l’histoire de deux garçons qui se mettent ensemble pour conquérir une fille. «Nous sommes vraiment honorés de le recevoir, d’autant plus que c’est lui qui nous a approchés après avoir entendu parler de notre événement» note M. Larochelle.

Lancement pour Denis-Martin Chabot

Présenté en collaboration avec l’Association des Écrivains francophones d’Amérique et le journal LE SOLEIL, le SLQ sera aussi le théâtre du lancement du livre «Rue Sainte-Catherine Est-métro Beaudry», le plus récent roman du journaliste de Radio-Canada Denis-Martin Chabot. Ce dernier nous entraine dans le Village gai de Montréal pour nous raconter les tribulations de plusieurs personnages. L’auteur plonge le lecteur dans un univers où le sexe était un danger bien plus malsain que toutes les dopes et tous les alcools, mais où l’un n’empêchait pas tous les autres durant cette période avant et pendant le SIDA. Le lancement a lieu le vendedi 13 novembre à 19h30.

Visibilité pour des auteurs de talent

Le Salon littéraire du Québec a été créé pour donner une visibilité aux auteurs qui ont de la difficulté à obtenir une vitrine leur permettant d’offrir leur ouvrage au public. «Plusieurs bijoux sont édités, mais ne connaissant pas le processus entourant la promotion, plusieurs auteurs se retrouvent avec des caisses de livres dans leur sous-sol. Les appels dans les librairies ne donnent souvent pas de résultats», explique M. Larochelle, auteur du livre «Maintenant ma vie prend racine», qui traite du harcèlement en milieu de travail et de la dépression.

«Au Salon international du Livre, ce sont les maisons d’édition et les auteurs vedettes qui sont mis de l’avant. Notre événement est consacré à des auteurs qui sont peut-être moins connus, mais dont le talent n’a d’égal que la grandeur de leur coeur. À peine annonçons-nous la présentation de notre salon qu’il affiche complet», poursuit M. Larochelle.

salon_litteraire_du_quebec_01

De tout pour tous !

En plus des conférences au programme, les visiteurs pourront découvrir des ouvrages de tous les styles: bandes dessinées, romans, nouvelles, biographies, faits vécus, science-fiction, etc…

Évidemment, il sera possible de se procurer des livres sur place.

Le grand public est invité les vendredi 13 novembre entre 18 et 21h, de même que le samedi 14 novembre, de 9h à 17h, à l’Hôtel Québec, 3115, avenue des Hôtels, Québec, arrondissement Sainte-Foy. L’admission et le stationnement sont gratuits.

-30-

Source : LA BOITE À M@RC et Les Événements Larochelle

Page Facebook de l’événement

___________

Commentaires de la Fondation littéraire Fleur de Lys au sujet de cet événement

J’ai découvert cet événement le 1er novembre dernier (2015) à la lecture d’un article intitulé Auteurs à découvrir au Salon littéraire du Québec publié sur le site web du quotidien LE SOLEIL. Cet article m’a laissé sur ma faim parce qu’il manquait d’information sur l’origine et les organisateurs de l’événement annoncé. Aussi, il m’a intrigué parce qu’il référait les auteurs à une adresse de courriel (info@sergelarochelle.com) rattachée au site internet de Serge Larochelle, un individu que je ne connaissais pas. La visite de ce site web m’informait qu’il s’agit d’un auteur et conférencier. Mais je n’ai rien trouvé au sujet du Salon littéraire du Québec, du moins sur sa page d’accueil. Et à l’onglet ÉVÉNEMENT, je n’ai trouvé qu’une mention au sujet du Salon littéraire du Québec («06-12-2014 : Je serai au premier Salon littéraire du Québec, le samedi 6 décembre prochain de 9 h à 18h au Concorde de Québec.»). L’absence de lien vers une page web traitant de l’événement m’a laissé perplexe.

Je n’ai pas trouvé de site web dédié à l’événement. En revanche, j’ai trouvé une page Facebook : «Cette page regroupe les auteurs, amateurs de littérature ainsi que tous ceux et celles qui sont intéressés par les salons littéraires du Québec.» L’absence de coordonnées n’a rien fait pour taire mes interrogations. Et le lien vers une page Twitter en guise se site web n’a rien fait pour me rassurer.

Su cette page Facebook, un membre m’a référé à un groupe Facebook de l’événement et j’y ai posté mes questions pour obtenir les réponses suivantes (quelques réponses furent reçues par courriel):

Bonjour,

1. Avez-vous un site internet? «Non.»

2. Quelle est votre mission? «Le salon littéraire a été créé afin de donner une visibilité, une publicité et surtout un lieu de rassemblement afin de mieux nous faire connaitre.»

3. Quel est votre historique? «Nous en sommes a 3 éditions, deux a Québec et une autre a Rivière-Du-Loup.»

4. Êtes-vous un salon spécialisé, par exemple, pour les auteurs amateurs? «Notre salon accueille tous les genres littéraires.» «Notre salon s’adresse aux auteurs qui sont souvent indépendants et ne bénéficient pas des machines promotionnelle des grandes maisons d’édition.»

5. Avez-vous un lien avec les Salons du livre? «Nous n’avons aucun lien avec aucun salons du livre.»

6. Êtes-vous une organisation reconnue par le milieu du livre?

7. Êtes-vous une organisation enregistrée/incorporée? «Notre salon ont organisé par Les événements Larochelle enr. Ce n’est pas un organisme à but non lucratif.» J’ai vérifié et j’ai trouvé l’entreprise dans le Registre des entreprises du Québec. (voir)

8. Je souhaite davantage d’information sur la participation des auteurs. Par exemple, est-ce que ces derniers doivent payer pour participer à votre salon et combien ?«Les auteurs payent entre 100$ et 135$  pour leur participation. Ça dépend des frais encourus par l’organisation à l’endroit où l’événement est présenté. Nous affichons toujours complet.»

Je dois vous confesser que les réponses à mes questions ne sont pas toutes venues dans le parfait harmonie. Mes demandes pour des réponses précises ont suscité un long et pénible échange avec Salon littéraire du Québec, édition Capitale nationale sur Facebook. On m’a demandé si je travaillais pour la police. Voici un extrait :

Serge-André Guay – Est-ce que vous visez les auteurs indépendants? Je n’a pas reçu votre message privé.

Salon littéraire du Québec, édition Capitale nationale – Nous offrons a tous les auteurs la possibilité du participer a nos salons.

Serge-André Guay – Il en va de même dans tous les salons du livre au Québec. Qu’est ce qui vous démarque ?

Salon littéraire du Québec, édition Capitale nationale – A nos salons aucunes maison d’édition n’est présente.

Serge-André Guay – Je viens de lire ceci sur votre page Facebook : «Bonjour! Nous sommes les éditions Audace et Caboche et nous serons présents au Salon.» Il y a donc des auteurs autoédités avec leur propre maison d’édition?

Salon littéraire du Québec, édition Capitale nationale – Tout le monde est bienvenue.

Serge-André Guay – Je trouve vos réponses à mes questions très vagues. «Tout le monde», c’est personne, dit-on en marketing. Pouvez-vous répondre à mes questions : 2. Quelle est votre mission?
3. Quel est votre historique? 4. Êtes-vous un salon spécialisé, par exemple, pour les auteurs amateurs? 5. Avez-vous un lien avec les Salons du livre? 6. Êtes-vous une organisation reconnue par le milieu du livre? 7. Êtes-vous une organisation enregistrée/incorporée?

Salon littéraire du Québec, édition Capitale nationale – Bonjour, Travaillez vous pour la police ?

Cette réaction m’a surpris. Je posais tout simplement les questions qu’un auteur averti se doit d’adresser avant de participer à un événement de ce genre, compte tenu des nombreux pièges dans le milieu du livre. Mais cette approche «du consommateur averti» ne semblait pas naturel à celui qui me répondait au nom du Salon littéraire du Québec. 

Finalement, je m’en suis sorti en me présentant, non plus comme une personne en quête d’information, mais comme un journaliste :

Serge-André Guay – Je tiens un magazine littéraire. J’ai une bonne expérience journalistique et une bonne connaissance du milieu littéraire à titre d’éditeur libraire. Pour informer nos lecteurs de votre événement, il me faut des informations détaillée, d’où mes questions.

Mon répondant m’a référé au chargé des communications de l’événement :

Salon littéraire du Québec, édition Capitale nationale – Celui qui s’occupe des communications va répondre a toutes vos questions.

Puis est venue cette pétarade de ce chargé des communications :

Salon littéraire du Québec, édition Capitale nationale – Je suis en communication depuis 30 ans, j’ai été journaliste 20 ans pour le Soleil. Si vous vous étiez identifié comme journaliste au départ, nous aurions mieux compris le pourquoi de vos questions….. Voulez vous le communiqué?

Mes questions étaient justifiés que si je me présentais comme un journaliste ? Mes questions demandaient simplement des réponses claires, qu’elle soient posées ou non par un journaliste.

Je travaille depuis plus de 15 ans pour développer le sens critique des auteurs et je crois, à la lecture du communiqué de presse de l’événement, que les organisateurs du Salon littéraire du Québec ont aussi une approche critique :

«Plusieurs bijoux sont édités, mais ne connaissant pas le processus entourant la promotion, plusieurs auteurs se retrouvent avec des caisses de livres dans leur sous-sol. Les appels dans les librairies ne donnent souvent pas de résultats (…)» Source : Communiqué de l’événement

On ne se retrouve pas avec des caisses de livres dans son sous-sol parce que tout va pour le mieux dans le monde du livre, d’où l’importance d’une information précise, claire et complète lorsqu’on veut donner un coup de pouce à ces auteurs.

De plus, de nos jours, ce n’est pas parce qu’un média est partenaire d’un événement que ce dernier gagne obligatoirement en crédibilité, comme le laisse entendre les organisateurs du Salon littéraire du Québec.

Aussi, je me demande pourquoi l’événement ne dispose pas d’un site web où toutes les informations pourraient se retrouver d’autant plus qu’il en est à sa troisième édition et que plusieurs ressources gratuites sont disponibles pour ce faire, dont WordPress. Facebook ne suffit pas!

——

Je souhaite bonne chance à tous les auteurs participants et j’invite les lecteurs à se rendre nombreux à leur rencontre.

Serge-André Guay, président éditeur
Fondation littéraire Fleur de Lys

——

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour
One comment on “Salon littéraire du Québec, édition Capitale nationale, 13 et 14 novembre 2015
  1. […] Salon littéraire du Québec, édition Capitale nationale, 13 et 14 novembre 2015  […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :