Campagne nationale de promotion «sur le livre» ou «les libraires agréés» ?

PlanDuLivreEnteteFacebook

La Campagne nationale de promotion sur le livre lancée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec est dans les fait une campagne de promotion des libraires avec son slogan «Pour de bonnes histoires, passez voir votre libraire».

Dans le communiqué de presse du lancement de la Campagne nationale de promotion sur le livre, la ministre soutient :

«Issue de la mesure 1 du Plan d’action sur le livre, elle vise à faire valoir les services professionnels et personnalisés de grande qualité offerts par les libraires, en plus de promouvoir le talent des auteurs québécois qui portent notre culture et la font rayonner.»

La mesure 1 du Plan d’action sur le livre se lit comme suit : «Promouvoir les librairies agrées du Québec et la littérature québécoise» (voir tableau ci-dessous tiré du Plan d’action sur le livre).

plan-action_livre_002

Plan d’action sur le livre, ministère de la Culture et des Communications du Québec, page 6.

La Campagne porte donc, non pas sur toutes les librairies et tous les points de vente de la littérature québécoise, mais uniquement sur les librairies agrées. «J’aime les livres», le site web de la campagne, confirme cette priorité donnée aux librairies agrées, comme on peut le voir dans cet extrait de la page d’accueil :

campagne_promo_livre_02

Source : J’aime les livres – site web de la Campagne nationale de promotion sur le livre, ministère de la Culture et des communications du Québec.

On ne peut pas reprocher à la ministre David et son ministère de tenir cette campagne sur le livre au seul profit des libraires agréés puisqu’il s’inscrit dans la réponse donnée (Le plan d’action sur le livre) aux problèmes rencontrés par ces mêmes libraires agréés, problèmes que le gouvernement n’a pas voulu résoudre en adoptant le prix unique du livre tel que demandé par le milieu du livre.

Suite à ce refus du prix unique du livre, la ministre avait mandaté son adjoint parlementaire et député de Sherbrooke, M. Luc Fortin, afin de trouver d’autres solutions pour aider les librairies agréés. À l’instar de plusieurs autres intervenants du milieu du livre, monsieur Fortin a invité la Fondation littéraire Fleur de Lys à présenter ses solutions. Nous avons alors préparé et déposé un mémoire intitulé «Comment soutenir les librairies indépendantes québécoises ?»

Nous avons, entre autres, avancé ce moyen d’action :

Programme de promotion nationale des ventes  : Crédit d’impôt aux citoyens pour l’achat de livres québécois

Ainsi, nous invitions le gouvernement à aider le lecteur plutôt que le libraire ou, si vous préférez, l’acheteur plutôt que le vendeur. Cette solution n’a donc pas été retenue. Le gouvernement préfère investir dans une campagne nationale de publicité. Fait à noter, cette campagne nationale de promotion sur le livre ne comprend aucune aide directe aux librairies agréées.

Dans un autre mémoire, celui présenté à la Commission de la culture et de l’éducation au sujet du prix de vente au public des livres, nous prônions une approche gagnant-gagnant entre le gouvernement et le milieu du livre :

6. RECOMMANDATIONS

La Fondation littéraire Fleur de Lys ne prend position ni en faveur ni contre une réglementation du prix de vente du livre. Cependant, elle formule les recommandations suivantes à la Commission :

6. 1 UNE APPROCHE GAGNANT‐GAGNANT

Pour maximiser l’impact de l’aide gouvernementale à l’industrie du livre, y compris d’une réglementation du prix de vente du livre, nous recommandons à la Commission d’exiger de cette industrie des retombées spécifiques :

6.1.1 Mise en vedette des livres québécois dans les librairies;

Il nous apparaît impératif que tous les libraires québécois mettent en vedette les livres québécois, et ce, sans aucun frais pour les distributeurs et les éditeurs.

Est-ce que les libraires agréés déploieront des efforts spéciaux pour mettre en vedette le livre québécois dans le cadre de cette Campagne nationale de promotion sur le livre ? Pour l’instant, rien ne nous l’indique.

DOCUMENTS

Communiqué de presse du lancement de la Campagne nationale de promotion sur le livre : Ministère de la Culture et des Communications du Québec

Site web de la campagne : J’aime les livres

Document de référence : Plan d’action sur le livre

 

——

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour
3 comments on “Campagne nationale de promotion «sur le livre» ou «les libraires agréés» ?
  1. […] La Campagne nationale de promotion sur le livre lancée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec est dans les fait une campagne de promotion des libraires avec son slogan «Pour…  […]

  2. […] La Campagne nationale de promotion sur le livre lancée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec est dans les fait une campagne de promotion des libraires avec son slogan «Pour de bonnes histoires, passez voir votre libraire». Dans le communiqué de presse du lancement de la Campagne nationale de promotion sur…  […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire de nos nouveautés

Ce magazine littéraire est désormais réservé à l'annonce de nos nouveautés, à quelques exceptions près (textes de prise de position de votre éditeur).

Tous les autres articles au sujet du monde du livre sont publiés dans un magazine littéraire privé. Pour y accéder, envoyez-nous un courriel à l'adresse suivante :


abonnement@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :