Nous l’avions dit il y a dix ans : le numérique et la papier se complètent

aba_01Le magazine littéraire web ActuaLitté rapporte les propos de monsieur Orent Teicher, directeur général de l’American Booksellers Association, au sujet du livre numérique et du livre papier :

« Voilà trois ou quatre ans, on paniquait beaucoup dans l’industrie du livre, craignant que la lecture numérique ne prenne le relais et que les livres physiques ne deviennent une relique d’un autre temps », explique Orent Teicher, directeur général de l’American Booksellers Association. « Ce que nous voyons, comme nous l’imaginions alors, c’est qu’impression et numérique coexistent, ils ne se concurrencent pas. »

Or, il y a plus de dix ans que la Fondation littéraire Fleur de Lys clame haut et fort que le numérique et le papier se complètent plutôt que de se livrer concurrence, que le numérique n’est pas une menace au papier. C’était là l’une des conclusions de notre étude de marché réalisée en 2002.

À l’époque, plusieurs intervenants de la chaîne traditionnelle du livre croyaient que le livre numérique cannibaliserait le livre papier, c’est-à-dire qu’il entraîne une migration des lecteurs du papier vers le livre numérique, bref, une baisse des ventes du livre papier. Ce ne fut pas le cas.

Aujourd’hui, la chaîne traditionnelle du livre affirme que les livres numériques ne sont plus une menace en se basant sur les ventes. Le livre papier se vend mieux que le livre numérique. Cette logique de comparaison des ventes des deux types de livres ne tient pas la route. Le livre numérique n’a jamais prétendu qu’il dépasserait les ventes du livre papier.

Lorsque nous disons que le numérique était le futur du livre, nous soutenions l’émergence d’un nouveau marché du livre, indépendant de celui du livre papier. Nous parlions déjà de coexistence de ces deux marchés.

Les ebooks n’ont jamais été la menace annoncée par l’industrie traditionnelle du livre papier.

« Les ebooks ne sont plus la menace qu’ils étaient autrefois »

actualitte_logo_02(ActuaLittté – Clément Solym – 28 juillet 2015) Paradoxe intéressant : alors que deux organisations d’auteurs et le syndicat de la librairie américaine interpellent la justice pour dénoncer le comportement d’Amazon, le livre numérique ne semble plus un véritable problème. Dans la région de Denver, les libraires indépendants le voient même comme une quantité négligeable, concernant leur propre commerce.

Lire la suite

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :