NOUVEAUTÉ : Marie-Louise au Yukon, 1896-1903, Récit historique, Michèle Bernard, Fondation littéraire Fleur de Lys

c.michele-bernard1.a.600

Marie-Louise au Yukon,
1896-1903
Récit historique
Michèle Bernard
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2015, Illustré, 208 pages.
ISBN 978-2-89612-485-5
Couverture souple couleur
Format 6 X 9 pouces
Reliure allemande
Exemplaire papier : 24.95$ (Canada)
Exemplaire numérique : 7.00$ (Partout)

PRÉSENTATION

Marie-Louise Taché a une quinzaine d’années lorsqu’en 1897 elle entend parler du Yukon et de la folle ruée vers l’or du Klondike. Née dans une famille bourgeoise d’Ottawa, la jeune fille est pourtant fascinée par les quelque cent mille aventuriers inexpérimentés, en provenance du monde entier, qui se précipitent vers les champs aurifères des fleuves Eldorado et Bonanza, à l’autre bout du Canada. À quoi seront-ils confrontés ? Trouveront-ils tous richesse et gloire ? Au fil du temps, la jeune fille constatera avec étonnement que peu d’entre eux retournent à la maison millionnaires, que la très grande majorité fait plutôt demi-tour ruinée et désabusée, souvent malade ou estropiée. Certains y meurent aussi, de froid ou de misère. À l’aide des journaux et livres de l’époque, Marie-Louise suit leurs destinées avec passion.

Puis, un jour, en 1898, son père part à son tour à Whitehorse, un village perdu sur le fleuve Yukon. Marie-Louise en est chagrinée, car il sera longtemps absent, mais elle est aussi ravie, car elle aura de l’information privilégiée sur les chercheurs d’or. Ingénieur au service du gouvernement, Jean-Charles Taché est en charge des infrastructures à construire dans cette région lointaine et inhospitalière : routes, ponts, voies fluviales, chemin de fer et ligne télégraphique. Dix-huit mois plus tard, il revient à Ottawa chercher sa famille pour l’amener vivre au Yukon avec lui, tel qu’il l’avait promis.

En 1899, la folle équipée de Marie-Louise peut enfin commencer.

La traversée de l’immense territoire canadien se révèle être, au XIXe s, un véritable voyage initiatique. L’installation plus que rudimentaire sous les tentes d’un chantier du bout du monde et les mille péripéties qui en découlent, transforment Marie-Louise en aventurière « en jupons ». Elle a de qui tenir, car elle est fière descendante du découvreur Louis Jolliet (1645-1700) et sa famille compte plusieurs grands voyageurs célèbres, dont Mgr Alexandre Taché, évêque colonisateur de l’Ouest canadien.

Marie-Louise vivra trois ans au Yukon, rencontrant escrocs et célébrités, et affrontant périls, joies et misères.

Quelques années plus tard, lorsque le travail de Taché sera terminé, c’est au bras de l’ingénieur Paul Mercier, l’assistant de son père Jean-Charles et le fils du Premier ministre Honoré Mercier, que Marie-Louise regagnera le Québec. Le couple s’était rencontré dans cette contrée reculée, dans un environnement difficile, mais l’amour les attendait au détour. Ils auront été les premiers blancs à se marier dans la tente-chapelle de Whitehorse, en juin 1901.

Le destin du couple Mercier-Taché aura ainsi été scellé et à tout jamais.

Quel a donc été le parcours de ces personnages, de cette famille Taché, dont rien, vraiment rien, n’annonçait une vie aussi trépidante et décousue ? Dans quel contexte de détermination et de souffrances, mais aussi de violence et de folie collective leur vie dans le Grand Nord canadien a-t-elle eu lieu ?

SOMMAIRE

La ruée vers l’or

Généalogie

Note de l’auteure

Liminaire

Chapitre I – La ruée vers l’or

1.1 De l’or ! de l’or ! de l’or !

1.2 Le Klondike

1.3 Les chercheurs d’or

1.4 Le Yukon s’organise

1.5 Taché à Whitehorse

Chapitre II – La famille Taché au Yukon

2.1 Taché va chercher les siens à Ottawa

2.2 Paul Mercier, ingénieur adjoint

2.3 Départ pour le Yukon, d’Ottawa à Vancouver

2.4 Sur la mer, de Vancouver à Skagway

2.5 En train, de Skagway à Whitehorse

Chapitre III – Découverte de Whitehorse

3.1 Vivre sous la tente

3.2 Un automne d’adaptation

3.3 Visite d’une mine d’or

3.4 Travail au Yukon Telegraph

3.5 Enfin, une maison

3.6 Premier hiver

Chapitre VI – Amours

4.1 Déclaration

4.2 Fiançailles

4.3 Fréquentations

4.4 Mariage et voyage de noces

4.5 Les Mercier s’installent

4.6 Paul Mercier, ingénieur en chef

Chapitre V – La vie continue

5.1 Travaux sur le fleuve Yukon

5.2 Dawson en 1902

5.3 Pour la suite du monde

Éléments de bibliographie

Cartes géographiques

  1. Canada et la région des Grands Lacs
  2. Alaska et Yukon, les routes du Klondike
  3. Le fleuve Yukon
  4. White Pass and Yukon Railway Road (WPYR)
  5. Ligne télégraphique du Yukon (Yukon Telegraph)

Liste des illustrations

Au sujet de l’auteure

Communiquer avec l’auteure

AU SUJET DE L’AUTEURE

p.michle-bernard.1.300Après une carrière d’informaticienne en technologies de l’information et grands systèmes − une profession qui l’a amenée en Europe, particulièrement en Italie où elle a vécu une quinzaine d’années − la Montréalaise Michèle Bernard a ensuite été consultante en management international, spécialisée en gestion des organisations. Elle a travaillé en Europe, aux États-Unis et au Québec. Titulaire d’un baccalauréat es arts, option lettres, de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en gestion des HEC (diplôme MBA), elle a longtemps mené en parallèle une carrière de chargée de cours dans les milieux universitaires québécois (HEC, UQAM et université de Sherbrooke), européen et africain, et une autre de journaliste.

Si ses articles portaient alors sur la géopolitique et l’expression culturelle des pays d’Europe centrale, elle effectue depuis quelques années un retour à ses intérêts premiers, la littérature. Elle publie principalement dans le magazine littéraire Nuit Blanche des commentaires de lecture et des entrevues d’auteurs, qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs, pourvu que leurs livres soient écrits ou traduits en français (www.nuitblanche.com).

En 2011, Michèle Bernard a publié aux éditions XYZ le récit biographique Joseph-Charles Taché 1820-1894, visionnaire, penseur et homme d’action au cœur du XIXe siècle. « Homme politique, savant, écrivain, Joseph-Charles Taché est un brillant penseur. Lire le récit de sa vie, c’est revivre mille facettes de l’histoire du XIXe siècle ». Le livre a fait l’objet d’entrevues à la radio et à la télévision; le personnage intéresse les Sociétés d’histoire du Québec et fait l’objet de conférences.

www.editionsxyz.com/catalogue/597.html

En 2013, la relecture du journal de sa grand-mère Marie-Louise Taché-Mercier, − écrit en 1966 alors qu’elle avait atteint l’âge vénérable de 85 ans − la bouleverse. Le document détaille avec intelligence, lucidité et précision son séjour au Yukon au tournant du siècle, les péripéties de son passage dans ces lieux malaisés et son improbable rencontre avec son grand amour, Paul, son éternel amoureux. Marie-Louise au Yukon, 1896-1903 s’inspire fortement de cette autobiographie, véritable fil conducteur du récit historique. S’entrecroisent dans le document des informations officielles et semi-officielles provenant de multiples sources, archives, journaux et textes numérisés, essais ou romans, que le témoignage de Marie-Louise Taché-Mercier vulgarise et personnalise.

Lire et extrait et commander votre exemplaire

 

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Nouveaux livres

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :