Pourquoi est-ce si difficile de se séparer des livres ? Bénédicte Régimont (HUFFPOST)

huffpost_01

Pourquoi est-ce si difficile de se séparer des livres ?

Bénédicte Régimont, Auteur spécialisée dans la psychologie de l’habitat, conférencière et entrepreneur – www.felicie-le-dragon.com

(16 juillet 2015 – Huffpost) PSYCHOLOGIE – « Vous pouvez tout jeter mais vous ne pourrez pas toucher à mes livres. » C’est ainsi que m’a accueillie un jour une dame dont les murs entiers étaient remplis de livres. L’espace était étouffant, mais elle se sentait incapable de s’en séparer: « J’ai tout lu vous savez! » S’attendait-elle à ce que je sois impressionnée? En tout cas, elle n’avait pas dû lire mes livres sur le désencombrement. C’était certain!

Les livres un marqueur social

Autrefois les livres valaient une véritable petite fortune. Valeur héritée de leur rareté. Avoir des livres était être un érudit, un privilège réservé à certaines catégories sociales. Aujourd’hui encore, certains tentent de montrer leur culture par des bibliothèques remplies du sol au plafond et qui concentrent surtout beaucoup de poussière.

Lire la suite

Les livres sont-ils les derniers totems et tabous ?

Bénédicte Régimont, Auteur spécialisée dans la psychologie de l’habitat, conférencière et entrepreneur – www.felicie-le-dragon.com

(17 juillet 2015 – Huffpost) PSYCHOLOGIE – En écrivant un article sur les livres: « Pourquoi est-ce si difficile de se débarrasser de ses livres? », je me suis attirée l’hallali des bibliophiles qui ont pensé que je condamnais leur passion et qu’il fallait mettre tous les livres au bûcher.

Il me semblait important de rétablir quelques vérités, occultées par la vindicte bibliophile.

  1. Le blog parle avant tout de psychologie de l’habitat, du lien inconscient que nous entretenons avec notre habitat. La maison est un corps matériel qui cristallise nos émotions, liées au vécu, à l’expérience, aux rêves, etc

Il est souvent difficile de parler d’une manière générale, puisque chaque cas est particulier. Et c’est ce qui est ressorti des commentaires. Alors que j’évoquais des caractères généraux, par définition, usant du conditionnel… chacun a répondu par « moi je… », « moi, mes livres », « moi… moi… moi ».

La parole individuelle a pris le pas sur l’exposé général.

Lire la suite

—-

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :