Québec – Pourquoi suspendre la promotion du livre et de la lecture pendant les vacances d’été ?

Mis à part deux événements, «Les correspondance d’Eastman» du 6 au 9 août et «Le 12 août j’achète un livre québécois» et quelques initiatives locales, la promotion du livre et de la lecture est suspendue au Québec pendant les vacances d’été. Je dresse ce constat à la suite de la revue de presse des activités littéraires en France pendant la belle saison. Les petits Français étant en vacances, une foule d’activités livresques s’adressent à eux. Par exemple, mentionnons «Lire en short – La grande fête du livre pour la jeunesse» à l’initiative de la ministre de la culture et qui offre plus de 1000 activités du 17 au 31 juillet partout en France.

lire_en_short_02

lire_en_short_04

«L’enjeu principal de Lire en short est d’offrir à la grande majorité des Français des animations festives autour du livre et de la lecture. Ainsi, conformément au souhait de la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, et du CNL, la majorité des projets référencés s’adresse à des populations qui ne partent pas en vacances. C’est le livre qui ira à la rencontre du public.» peut-on lire dans le dossier de presse de Lire en short. Voilà qui est fort bien pensé : proposer le livre et la lecture aux enfants qui ne voyageront pas pendant leurs vacances d’été. Évidemment, les parents qui visitent d’autres régions avec leurs enfants peuvent participer à l’une ou l’autre des activités livresques tenues aux lieux de leur destination.

Certains éditeurs s’impliquent aussi en faveur du livre et de la lecture pendant les vacances estivales. C,est le des édition LE LIVRE DE POCHE qui parcourent les plages de la France avec sa librairie mobile.

camion_qui_livre_001

Le camion qui livre du Livre de Poche

Présentation sur le site web dédié

«C’EST L’HISTOIRE D’UNE CAMIONNETTE transformée en librairie ambulante. Pour sa deuxième édition, Le camion qui livre du Livre de Poche reprend la route de vos vacances du

3 JUILLET AU 15 AOÛT

Il circule de plage en plage et vous propose une sélection de titres pour tous les goûts : littérature, polar, imaginaire, jeunesse… ainsi que des livres audio.

C’est l’occasion de se retrouver dans un lieu convivial et de partager son amour de la lecture avec les libraires locaux.»

Source : Camion qui livre

L’été, les gens sont disponibles pour la lecture et cet éditeur l’a bien compris en se rendant à leur rencontre.

Plus encore, il y a les gens qui effectuent des voyages littéraires pour visiter les endroits où l’auteur a mis en scène ses personnages ou pour visiter les maisons-musées de leurs écrivains préférés.

toute_la_lumiere_que_nous_pouvons_voir_02

Voilà pourquoi l’Office de tourisme de Saint-Malo offre une application pour téléphones intelligent qui guident les touristes dans les pas de l’héroïne du prix Pulitzer 2015 à Saint-Malo :

Pourquoi avoir choisi de créer cet itinéraire ?

L’idée de l’itinéraire « sur les pas de Marie-Laure » nous est venue après de multiples demandes de la part des touristes. Beaucoup d’Américains venaient nous voir à l’office, depuis juin, en nous disant qu’ils voulaient repérer les lieux du livre Toute la lumière que nous ne pouvons voir, d’Anthony Doerr.

Au bout d’un moment, on s’est dit qu’il fallait faire un parcours pour les touristes. Nous avons mis une dizaine de jours à le créer, après avoir lu le livre, repéré et sélectionné les lieux. Il est en ligne depuis hier soir, sur l’application Saint-Malo Tour, téléchargeable gratuitement.

Source : ouestfrance-entreprises.fr

promenade_des_ecrivains_02Dans la ville de Québec, il y a la Promenade des écrivains les samedis et dimanches de 10 h 30 à 12 h 30 du 6 juin au 27 septembre. Cet horaire est plutôt contraignant pour les touristes même s’il est possible d’organiser sur demande des «Promenades à la carte» pour des groupes. L’activité est louable même si elle demande beaucoup plus de promotion pour se tailler une place enviable dans les programmes touristiques.

Présentation

Chrystine Brouillet, Albert Camus, Willa Cather, Jacques Côté, Jacques Ferron, Anne Hébert, Louis Jolicœur, Sylvain Lelièvre, Roger Lemelin, Claire Martin, Herman Melville, Andrée A. Michaud, Pierre Morency, Gilles Pellerin, Jean-Jacques Pelletier, Jacques Poulin, San-Antonio, H.D. Thoreau, Stefan Zweig…

Tous ces écrivains ont flâné dans Québec, tous ont pris le frais sous ses arbres géants, tous ont respiré son fleuve… Tous ont écrit son histoire, sa beauté, son mystère… La Promenade des écrivains vous propose de suivre leurs traces au gré des textes qu’ils ont laissés.

En deux heures de flânerie, vous visiterez Québec comme un musée imaginaire : à travers des lectures commentées, vous découvrirez une ville réinventée, où la fiction s’allie au réel grâce aux sortilèges de la littérature.

Entrez dans les récits, les anecdotes et les détails nombreux à propos de ces auteurs. Suivez leurs descriptions des rues, des immeubles, des parcs, des places et, surtout, découvrez les histoires qu’ils y ont imaginées pour notre plus grand plaisir.

Animé par Marie-Ève Sévigny, écrivaine et journaliste littéraire.

Source : La promenade des écrivains

Voir aussi le vidéo de présentation sur le site web La fabrique culturelle (Télé-Québec).

Le Réseau Veille Touristique écrit ceci au sujet du tourisme littéraire au Québec :

La préservation des lieux qui ont vu naître certains écrivains célèbres demeure limitée au Québec. Disséminées à travers le Québec, les initiatives visant la sauvegarde des maisons d’écrivains sont la plupart du temps l’œuvre de sociétés historiques, de sociétés d’amis et de passionnés ou encore d’institutions locales. Leur accessibilité au public repose sur la volonté de ces instances de mieux faire connaître les auteurs, mais il faut d’abord procéder à un recensement des lieux. En 2000, l’historien Alain Roy dénombrait 276 lieux de mémoire littéraire répartis sur le territoire, dont plus du tiers se trouve dans la région de Montréal. Il s’agit maintenant de les mettre en valeur par des aménagements de qualité et de les faire connaître par des moyens modernes de mise en marché.

_______

Le Réseau de veille en tourisme est un organisme spécialisé dans la veille stratégique en tourisme. Il a été créé par la Chaire de tourisme Transat de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal, le 30 janvier 2004, grâce au soutien financier de l’agence de Développement économique du Canada pour les régions du Québec et de Tourisme Québec.

Source : Réseau Veille Touristique

louis_frechette_01

«Un lieu de culture, de tourisme, d’histoire et d’éducation populaire. Installé sur un site magnifique faisant face au fleuve, la Maison natale de Louis Fréchette vise à faire connaître Louis Fréchette et son oeuvre. Elle se veut la Maison de l’Art de raconter… en mots, en images, en musique et en chansons… Tout au long de l’année, des activités éducatives, familiales, créatives, musicales et artistiques sont à la programmation. Du 2 au 5 juillet, le Congrès des conteurs du Canada s’installe à Lévis. Du 15 au 25 octobre, le Festival international du conte Jos violon accueille des conteurs du Québec, du Canada et d’outre-mer. Spectacles intimistes où a grand déploiement présentés dans différents lieux significatifs de Lévis. Un rendez-vous ! Un lieu de diffusion de l’art sous toutes ses formes.» Source : Tourisme Chaudière-Appalaches

À Lévis, il y a la maison natale de Louis Fréchette qui se présente en ces mots :

La maison se veut fidèle à la vision d’esprit de Louis Fréchette, à l’importance de l’élan créateur qui a inspiré ses nombreuses œuvres.

Elle se veut la Maison de l’Art de raconter… en mots, en images, en musique et en chansons…

La Maison natale de Louis Fréchette est un porte-étendard de la vie culturelle de Lévis en reconnaissance de l’écrivain le plus complet et le plus populaire de son temps.

Des activités éducatives pour les groupes scolaires s’ajouteront éventuellement aux activités culturelles déjà offertes.

Source

Mais la programmation fait peu de place à la littérature de Louis Fréchette. Les Matinées musicales Maranda et Le Jardin mythologique sont les deux principales activités au programme estival. Je m’en voudrais de ne pas mentionner la tenue en 2015 de la Conférence annuelle des Conteurs du Canada du 2 au 5 juillet.

Présentation

Date du Congrès : 2 au 5 juillet 2015

Accueil près de 150 conteurs de partout au Canada

Thème du Congrès : Au confluent de nos langues / Where languages meet

Lors de ce congrès, se déroulera des classes de maîtres, des ateliers, des conférences et des spectacles de contes dans les 2 langues.

Des sorties touristiques dans le milieu permettront aux visiteurs de connaitre notre coin de pays.

Des activités ouvertes telles que l’accès à divers ateliers et spectacles, la présence de conteurs dans des restaurants ou lieux publics permettront à la population de profiter de cette apport culturel dans leur milieu.

Source

marie_eve_riel_01

Capture d’écran – Modifié

Marie-Ève Riel nous propose une thèse au sujet des maisons d’écrivains en France et au Québec :

Comme un poème en plusieurs chambres : maisons d’écrivains en France et au Québec

Riel, Marie-Ève

URI: http://hdl.handle.net/11143/6675

Date: 2012

Résumé:

Les plus récentes études sur l’auteur se sont intéressées à plusieurs aspects de sa figure. Elles ont questionné ses représentations dans la fiction. Elles l’ont étudiée comme une fabrication du champ littéraire. Elles ont réfléchi aux croyances et aux mythes dont cette image est porteuse. Elles se sont penchées sur le rapport que les lecteurs entretiennent avec la biographie de l’auteur. Elles ont même cherché à comprendre à quelles conditions un individu en arrive à se dire écrivain. Aucune étude ne s’est toutefois intéressée à la conservation posthume des figures d’auteur par ces fascinants musées que constitue leur maison personnelle, lorsqu’elle est ouverte au public.Dans une perspective chronologique, le premier objectif de la Thèse consiste à situer et à comparer les maisons d’écrivains en France et au Québec. Dans une perspective synchronique, le deuxième objectif est d’étudier les représentations des écrivains que les maisons-musées véhiculent.L’ouverture des premières maisons d’hommes célèbres en Europe à la fin du XIXe siècle est tributaire du culte des grands hommes. La première partie de la Thèse est consacrée à ce phénomène, notamment étudié par Jean-Claude Bonnet. En France, les maisons-musées gagnent en popularité tout au long du XXe siècle et connaissent un âge d’or dans les années 1980 et 1990, sous le coup de politiques gouvernementales qui témoignent désormais d’une conception élargie de la culture. Au Québec, l’émergence du phénomène n’est pas beaucoup plus tardive, mais connait une expansion beaucoup moins importante. La deuxième partie de la Thèse s’intéresse aux politiques culturelles qui favorisent l’ouverture au public de maisons d’écrivains dans ces pays de la Francophonie. Elle présente également les monographies des six maisons d’écrivains qui composent le corpus restreint de la Thèse : en France, la Maison de Balzac à Paris, la Maison de Tante Léonie-Musée Marcel-Proust à Illiers-Combray et la Maison Elsa-Triolet-Aragon à Saint-Amoult-en-Yvelines; au Québec, la Maison Samuel-Bédard-Musée Louis-Hémon à Péribonka, l’Espace Félix-Leclerc à l’île d’Orléans et l’Espace Claude-Henri-Grignon à Saint-Jérome. Enfin, la troisième partie de la Thèse porte sur les représentations des écrivains dans les maisons d’écrivains, en s’intéressant à une particularité importante de ces lieux semi-privés et semi-publics : l’opposition entre familiarité et grandeur sur laquelle ils reposent.

Source

Cliquez ici pour télécharger cette thèse

Dans cette thèse, l’auteur recense les maisons d’écrivain québécois suivantes à l’Annexe 3 (page 338) (les liens actif dans la liste sont de nous):

Chronologie des ouvertures de maisons d’écrivains au Québec

  1. 1929 – Maison Wilfrid-Laurier à 1929 – Arthabaska (source : Commission des biens culturels du Québec, 1990 : 63).
  2. 1938 – Musée Maria-Chapdelaine. L ’inauguration officielle se tient en 1938, mais l’ouverture du musée est antérieure (possiblement autour de 1919-1920). Elle deviendra la Maison Samuel-Bédard – 1938 – Musée Louis-Hémon en 1988. (source : Commission des biens culturels du Québec, 1990 : 471).
  3. 1941 – Maison de Wilfrid Laurier à Saint-Lin (source : http://www.nc.gc.cayfra/lhn-nhs/qc/wilfridlaurier/plan.aspx; page consultée le 21 février).
  4. 1962 – Maison natale d ’Honoré Mercier à Sainte-Anne-de-Sabrevois (source : Commission des biens culturels du Québec, 1991 : 318).
  5. 1977 – Maison Rodolphe-Duguay (voir aussi) Elle évoque aussi la mémoire de sa compagne Jeanne Larchevêque (source : Commission des biens culturels du Québec, 1990 : 74).
  6. 1977 – Maison Nérée-Beauchemin à Yamachiche. En 2012, elle est en vente (sources : Commission des biens culturels du Québec, 1990 : 41 et http://www.suttonauebec.com/propriete/Maison-a-etages-a-vendre-Yamachiche-Mauricie.html?no inscription=MA8512325: page consultée le 2 mars 2012).
  7. 1986 – Musée de l’écriture (chalet de Germain Guèvremont). Il ferme ses portes en 1996 (source : Commission des biens culturels du Québec, 2003 : 22).
  8. 1992 – Maison François-Xavier-Gameau à Québec (sources : « Maison François-Xavier-Gameau », Répertoire du patrimoine culturel du Québec).
  9. 1994 – Manoir Louis-Joseph-Papineau et sa chapelle à Montebello (source : Commission des biens culturels du Québec, 1991 : 510 et http://outaouais.auebecheritageweb.com/ff/node/763).
  10. 2001 – Maison natale de Louis Fréchette à Lévis est transformée en centre culturel (source : http://www.maisonffechette.com/: page consultée le 2 mars 2012)
  11. 2002 – Maison Louis-Joseph-Papineau à Montréal (source : Répertoire du patrimoine culturel du Québec).
  12. 2002 – Espace Félix-Leclerc (source : Entretien Jocelyn Beaulieu, 25 juillet 2011, 26 minutes).
  13. 2003[?] – Maison de VLB (source : Commission des biens culturels du Québec, 2003 : 22).
  14. 2009 – Espace Claude-Henri-Grignon à Saint-Jérôme (source : archives de l’Espace Claude-Henri-Grignon, Ville de Saint-Jérôme).

Source : © Marie-Ève Riel

Quatorze maisons d’écrivains répertoriées dont certaines ne sont pas accessibles à la population (résidences privées), c’est peu pour orchestrer du tourisme littéraire au Québec. Mais nous en avons trouvées trois autres :

Maison Félix-Antoine-Savard

La maison d’enfance d’Émile Nelligan (Voir aussi)

Maison natale de Roger Lemelin

Mais, comme le souligne le Réseau Veille Touristique, un inventaire complet s’impose pour que l’on sache où nous en sommes rendus dans le domaine du tourisme littéraire.

Enfin, les activités littéraires estivales ne sont pas suffisamment nombreuses, originales et coordonnées au Québec pour rejoindre ces milliers de lecteurs et lectrices potentiels en vacances, enfants, adolescents et adultes. La culture ne doit pas prendre de vacances…

culture_pour_tous_01

Tiré du site web LA CULTURE POUR TOUS

À CONSULTER

calendrier_du_livre_002

Le calendrier du livre

—-

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :