La transition vers le numérique et l’incidence des nouvelles technologies sur les arts

DigitalTransitionsReport-FINAL-FR01_A

La transition vers le numérique et l’incidence des nouvelles technologies sur les arts

Préparé par David Poole

21 November 2012

Article Link : http://www.cpaf-opsac.org/fr/themes/default.htm

Ce document de discussion à l’intention des organismes de soutien aux arts propose une vue d’ensemble pratique « des connaissances actuelles sur le thème du virage numérique et de l’incidence des nouvelles technologies sur les arts ». Le document se fonde sur une revue de la littérature, sur des consultations auprès de personnes qui connaissent bien le domaine ainsi que sur un sondage sur les façons dont les organismes de soutien aux arts canadiens répondent aux technologies numériques. Le rapport définit les technologies numériques comme des « technologies qui permettent de créer et de sauvegarder des données et des processus sous forme numérique, avec la possibilité d’une distribution par les réseaux électroniques ».

Le document indique que « la nature électronique, réseautée et interactive du monde numérique a une incidence significative sur les arts ». Plus précisément, la progression constante des médias sociaux a eu de nombreux impacts et notamment les suivants :

  • Fournir une structure au moyen de laquelle on peut se regrouper, échanger et collaborer.
  • Améliorer la capacité de créer et d’échanger du contenu produit par les utilisateurs.
  • Établir des connexions entre les gens et les œuvres d’art et les organismes artistiques « en jumelant l’art aux personnes intéressées, fournir une plateforme pour la création artistique ainsi que les échanges et débats entre les communautés d’intérêts, et offrir aux organismes des outils leur permettant d’être à l’écoute du public et de favoriser la sensibilisation aux arts ».

Quant à l’engagement sur Internet dans le monde des arts, le rapport cite des enquêtes britanniques qui ont révélé que « les personnes déjà très engagées dans le monde des arts sont plus susceptibles d’explorer l’art en ligne ». Autrement dit, « il est peu probable qu’Internet puisse arriver à « convertir » ceux qui ne sont actuellement pas intéressés par les arts ».

Le rapport constate que différentes formes d’art ont des relations différentes aux technologies numériques. Certaines formes d’art n’existent que grâce à la technologie (« pratiques des arts numériques, film et vidéos »). D’autres formes par contre, bien que n’existant pas exclusivement grâce aux technologies numériques, sont très fortement influencées par les développements technologiques en matière de création, de production et de diffusion.

Le document propose une synthèse des relations entre les différentes formes d’art et les technologies numériques et avance que « les nouvelles technologies numériques ont exercé leur plus grande influence sur la production et les pratiques de diffusion de disciplines autres que celles des arts de la scène » telles que la littérature et l’édition, la musique, les arts médiatiques et les arts visuels. Dans ces pratiques artistiques, « la transition numérique permet aux artistes de remplacer les objets physiques par des fichiers électroniques et de déplacer la distribution dans le temps et d’un lieu à l’autre par une distribution instantanée sur les réseaux. »

Le document indique que les transitions numériques ont des implications sur les politiques, notamment en ce qui a trait à la loi sur les droits d’auteur. Il y a également des incidences sur les sources de revenus des artistes et les organismes artistiques, puisque les enquêtes britanniques ont démontré que « la plupart des membres du public refuseraient de payer pour de l’art en ligne et avancent que le contenu devrait être exclusif et d’une grande qualité pour convaincre les gens de payer ».

Le rapport pose quelques questions fondamentales aux organismes de financement :

  • Reconnaissent-ils les pratiques artistiques qui évoluent ou changent en raison des possibilités offertes par les technologies numériques ?
  • « Sont-ils attentifs aux façons de travailler des artistes dans l’environnement numérique et reconnaissent-ils ces façons de faire ?
  • Comment font-ils pour reconnaître le professionnalisme des artistes si le rôle des indicateurs traditionnels de ce professionnalisme (acceptation par les observateurs, utilisation d’outils professionnels) est réduit ?
  • Se tiennent-ils au fait du rôle changeant des organismes d’infrastructure (centres d’artistes autogérés, éditeurs, studios d’enregistrement, etc.) à la lumière des technologies numériques ? »

Télécharger le document (PDF)

SOURCE

hill_strategies_01

EXTRAITS

DigitalTransitionsReport-FINAL-FR27

Cliquez pour agrandir

DigitalTransitionsReport-FINAL-FR28

Cliquez pour agrandir

DigitalTransitionsReport-FINAL-FR29

Cliquez pour agrandir

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :