Le peuple en écriture : près d’un Québécois sur quatre s’adonnent à l’écriture en amateur de poèmes, de romans ou d’un journal personnel

Le présent recueil statistique renferme les données les plus récentes sur les pratiques culturelles au Québec selon les groupes sociaux (p.ex. les variables sexe, revenu, scolarité, etc.). Les données proviennent de l'enquête quinquennale 2009 menée par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine sur les pratiques culturelles au Québec.

Le présent recueil statistique renferme les données les plus récentes sur les pratiques culturelles au Québec selon les groupes sociaux (p.ex. les variables sexe, revenu, scolarité, etc.). Les données proviennent de l’enquête quinquennale 2009 menée par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine sur les pratiques culturelles au Québec.

Le peuple québécois en écriture

À la question «Diriez-vous que vous pratiquez les activités suivantes: écrire des poèmes, des histoires, des romans, un journal personnel souvent, quelquefois, rarement ou jamais?», 24.5% des des personnes interrogées lors de l’enquête Les pratiques culturelles au Québec en 2009 par groupes sociaux (publiée en 2011) répondent par l’affirmative. Voir le Tableau 133 ci-dessous (présenté en deux parties).

pcq_ecriture_2009_09

Cliquez sur le tableau pour l’agrandir.

pcq_ecriture_2009_09

Cliquez sur le tableau pour l’agrandir.

Le Tableau 133 indique aussi que l’écriture se classe en quatrième place des pratiques culturelles en amateur au Québec en 2009 (après 1. Photo, 2. Danse et 3. Dessin-Peinture-Sculpture). Voir le tableau ci-dessous (présenté en deux parties).

Le nombre de répondants à l’enquête affirmant pratiquer une activité culturelle ou artistique en amateur s’élevait à 81,9%. Voir le Tableau 132 ci-dessous.

Cliquez sur le tableau pour l'agrandir.

Cliquez sur le tableau pour l’agrandir.

Avec ses 24.5%, l’écriture représente 29.92% de l’ensemble des activités culturelles pratiquées en amateurs au Québec.

L’enquête nous offre des statistiques détaillées de cette pratique de l’écriture en amateur selon différentes caractéristiques sociales. Voir le Tableau 138 ci-dessous.

pcq_ecriture_2009_03

Cliquez sur le tableau pour l’agrandir.

En soustrayant le pourcentage des répondants ayant coché JAMAIS, on obtient le total des répondants ayant coché RAREMENT, QUELQUEFOIS ET SOUVENT.

Sexe : les femmes (27.7%) écrivent plus que les hommes (21.1%).

Groupe d’âge : Les personnes de 55 ans et plus sont celles qui écrivent le plus dans leurs groupes d’âge avec un total de 41% (ce total est obtenu par l’addition des groupes d’âge De 55 à 64 ans (22.5%) et De 65 ans et plus (19.2%)). Suivent les 15 à 24 ans (37.5%) et les 25 à 34 ans (25.5%).

Niveau d’étude : Les répondants du niveau Universitaire sont ceux qui s’adonnent le plus à l’écriture en amateur dans leur niveau d’étude avec 27.4%, suivis de près par ceux du niveau Collégial (25.3%) et ceux du niveau Secondaire ( 22.8%). Personnellement, je m’attendais à un écart plus grand entre ces trois niveaux d’études.

Taille du ménage : Les personnes seules sont celles qui s’adonnent le plus à l’écriture en amateur dans leur groupe avec 27.4%. Cependant, le nombre de personnes dans le ménage ne semble pas d’une influence majeure sur la pratique de l’écriture en amateur. En effet, les ménages de deux personnes, de trois personnes et de quatre personnes et plus sont tous au-dessus des 20% dans leur groupe respectif. On note même une progression du ménage de deux personnes au ménage de 4 personnes et plus de 21.6% à 24.8%.

Revenus du ménage : On retrouve la plus forte pratique de l’écriture en amateur dans les ménages avec les trois revenus les moins élevés: de moins de 20 000 $, (29.6%), de 20 000 $ à 39 999 $ (26%) et de 40 000 $ à 59 999 $ (26.2%). La moyenne de ces trois groupes s’élève à 27.3%. Mais la pratique de l’écriture en amateur demeure populaire dans les ménages aux revenus plus élevés : 22.6% pour les revenus de 60 000 $ à 79 999 $ et 19.6% pour les revenus de 80 000 $ et plus. La moyenne des revenus plus élevés (60000 $ et plus) atteint 21.1%.

Évolution depuis 1999

Dix ans plus tôt, en 1999, dans la même enquête (alors connue sous le nom Les pratiques culturelles des Québécoises et des Québécois), le pourcentage des Québécois s’adonnant à l’écriture en amateur s’élevait à 16.3%. Voir le Tableau 218 ci-dessous.

culturelles2.PDF

Cliquez sur le tableau pour l’agrandir.

De 1999 à 2009, le nombre de Québécois s’adonnant à l’écriture en amateur est donc passé de 16,3% à 24.5%, une augmentation de 8.1%.

Fréquence de la tenue d’un blogue, réalisation de sites Internet ou de pages Web en amateur, Québec, 2009

En 2009, l’enquête incluait une nouvelle question relative aux nouvelles technologies : «À quelle fréquence tenez-vous un blog ou faites-vous des sites Internet ou des pages Web en amateur souvent, quelquefois, rarement ou jamais?» Au total, 13.3% des gens interrogés ont répondu par l’affirmative. Voir le Tableau 144 ci-dessous.

Cliquez sur le tableau pour l'agrandir.

Cliquez sur le tableau pour l’agrandir.

Le peuple en écriture

La Fondation littéraire Fleur de Lys a lancé le concept du Peuple en écriture pour désigner tous ceux et celles s’adonnant à l’écriture en amateur. Grâce à l’Enquête sur les pratiques culturelles au Québec en 2009, on sait désormais que ce Peuple en écriture représente 24.5% des Québécois, soit tout près d’un Québécois sur quatre. On sait aussi que l’écriture compte pour 29.92% de l’ensemble des activités culturelles pratiquées en amateurs au Québec.

On ne peut pas obtenir une juste représentation du patrimoine littéraire québécois sans inclure le Peuple en écriture, c’est-à-dire en se référant uniquement aux publications de nos éditeurs traditionnels. S’il faut distinguer le patrimoine littéraire commercialisé (écrivains professionnels) et le patrimoine littéraire non-commercialisé (auteurs amateurs), il n’en demeure pas moins que l’un et l’autre sont nécessaires pour un portrait global.

Le patrimoine littéraire commercialisé représente moins de 10% des écrits de nos écrivains. C’est donc dire que 90% de notre patrimoine littéraire repose entre les mains du Peuple en écriture. Ce n’est qu’à l’étude de ces écrits en amateur que nous aurons un portrait fidèle de notre patrimoine littéraire.

Je souhaite la réalisation d’un sondage de ce type au Québec : FRANCE : «Le peuple en écriture».

___________________

NOTE : Il y a un bon moment que je cherchais des statistiques sur les pratiques culturelles en amateur au Québec et j’en étais venu à tort à la conclusion qu’elles n’existaient pas. En effet, je viens de trouver de telles statistiques dans les études quinquennales sur les pratiques culturelles au Québec réalisées par le ministère de la Culture et des Communications. Ces études font l’objet d’une importante couverture de presse lors de leur publication mais je n’ai trouvé aucun article ou reportage s’attardant aux pratiques en amateur, d’où ma conclusion erronée. Ainsi, une revue de presse, même la plus rigoureuse, ne nous informe pas de toutes les données disponibles ou, si vous préférez, on ne peut se fier aux médias pour tout savoir. Il faut toujours aller aux sources et je dois confesser que je ne l’avais pas fait dans le cas de ces études gouvernementales.

 

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour
2 comments on “Le peuple en écriture : près d’un Québécois sur quatre s’adonnent à l’écriture en amateur de poèmes, de romans ou d’un journal personnel
  1. […] Le peuple québécois en écriture À la question «Diriez-vous que vous pratiquez les activités suivantes: écrire des poèmes, des histoires, des romans, un journal personnel souvent, quelquefois, rarem…  […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :