Nouvelles de la rencontre de la ministre avec le milieu culturel au sujet des coupures en culture

lapresseca_logo_coul

CALQ: David pire que les conservateurs, jugent les artistes

Hugo Pilon-Larose – La Presse

Le Mouvement pour les arts et les lettres (MAL), qui représente les créateurs et les artistes, estime que la ministre de la Culture, Hélène David, défend moins bien le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) «qu’un député conservateur à Ottawa» l’aurait fait.

C’est ainsi que Bastien Gilbert, porte-parole du MAL, a résumé la rencontre que l’organisme a eu hier avec la ministre et son chef de cabinet, concernant les compressions de 2,5 millions de dollars au CALQ.

Lire la suite

—–

mal-15597

Le Mouvement pour les arts et les lettres fait le point

À la suite de la parution aujourd’hui d’un article sur le site http://www.lapresse.ca intitulé « CALQ : David pire que les Conservateurs, jugent les artistes », le Mouvement pour les arts et les lettres s’attriste du fait que sa position ait été résumée de cette façon.

Le Mouvement tient à préciser qu’en rappelant que le budget du Conseil des Arts du Canada –l’équivalent fédéral du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) – avait été épargné par les coupes fédérales, il n’a, à aucun moment, cherché à établir une comparaison sur la valeur des ministres ou des gouvernements du Québec ou du Canada ou à qualifier injustement l’ensemble du travail de la ministre David.

Le Mouvement exprime ses regrets si tel a pu être le cas.

Il rappelle que le gouvernement conservateur a coupé abondamment dans la culture, notamment à travers des coupes majeures à Radio-Canada en 2012 et dans les programmes de promotion internationale en 2008.

Le Mouvement retient qu’il reste du travail à faire en collaboration avec tous les intervenants pour affermir la situation du cœur créatif. Il rappelle qu’une récente étude de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain mettait en évidence la faiblesse du cœur créatif dans l’ensemble du secteur culturel et que cette problématique doit demeurer au centre des préoccupations.

À propos du Mouvement pour les arts et les lettres

Le Mouvement pour les arts et les lettres regroupe six organisations nationales et treize conseils régionaux de la culture du secteur des arts et des lettres, qui représentent des milliers d’artistes professionnels, écrivains et travailleurs culturels.

Le Mouvement regroupe les organisations suivantes : Conseil québécois de la musique, Conseil des métiers d’art du Québec, Conseil québécois des arts médiatiques, Regroupement québécois de la danse, Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec, En Piste – le regroupement national des arts du cirque, ainsi que treize conseils régionaux de la culture :

  • Conseil de développement culturel du Centre-du-Québec
  • Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue
  • Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent
  • Conseil de la culture de l’Estrie
  • Conseil de la culture de la Gaspésie
  • Conseil de la culture des Laurentides
  • Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches
  • Culture Mauricie
  • Conseil montérégien de la culture et des communications
  • Conseil régional de la culture et des communications de la Côte-Nord
  • Conseil régional de la culture de l’Outaouais
  • Conseil régional de la culture Saguenay-Lac-Saint-Jean
  • Culture Lanaudière.

Source : Mouvement pour les arts et les lettres

 

lapresseca_logo_coul

Hélène David «furieuse» d’être comparée aux conservateurs

(12 juillet 2015 – Hugo Pilon-Larose) Hélène David est «furieuse» contre le Mouvement pour les arts et les lettres (MAL), qui l’a comparée vendredi aux conservateurs fédéraux. Elle juge que l’organisme a colporté un véritable «tissu de mensonges».

En entrevue avec La Presse, la ministre de la Culture a fortement réagi aux propos de Bastien Gilbert, porte-parole du MAL, qui a affirmé qu’elle avait fait preuve d’«une grande méconnaissance des effets des coupes sur les artistes» lors d’une rencontre qui s’est tenue avec le Ministère, jeudi.

Lire la suite

calq_01

Lettre ouverte du Président-directeur général du Conseil des arts et des lettres du Québec

Le Conseil des arts et des lettres

Un choix stratégique

En bout de course, le budget global du CALQ pour l’aide aux artistes augmente de 1 million de dollars

Stéphan La Roche Photo: SB-HB photographes

Stéphan La Roche
Photo: SB-HB photographes

11 juillet 2015 | Stéphan La Roche – Président-directeur général du Conseil des arts et des lettres du Québec | Actualités culturelles

Diverses informations ont circulé au cours des dernières semaines au sujet du budget du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Il m’apparaît important d’apporter des précisions à cet égard.

D’entrée de jeu, il faut le répéter, le budget du CALQ a effectivement augmenté en 2015-2016, le portant à 107 M$, une somme jamais égalée. Cette augmentation est notamment due à des crédits supplémentaires de 3,5 M$ provenant du Plan culturel numérique du Québec et permet l’implantation de trois nouvelles mesures d’aide pour les artistes et les organismes culturels.

Alors que la planète entière est confrontée aux impacts de la révolution numérique, il est primordial d’investir pour permettre à nos artistes, organismes et entreprises d’avoir les outils et les moyens pour se confronter aux meilleurs sur la scène mondiale. Ces nouveaux investissements serviront donc à soutenir des projets en ce sens.

Rappelons que l’ensemble des milieux culturels a identifié la révolution numérique comme un enjeu majeur pour l’avenir de la création et sa diffusion lors des consultations menées par le CALQ. Le conseil d’administration de notre organisation en a fait une priorité qu’il a présentée à la ministre de la Culture et des Communications. Dans les suites de son Plan culturel numérique, le gouvernement du Québec a fait, lors du Budget 2015, un choix stratégique qui témoigne d’une volonté claire de positionner la culture québécoise parmi les leaders mondiaux en la matière.

Par ailleurs, au moment où le gouvernement tout entier fait un effort important pour équilibrer les finances publiques, tous les ministères et organismes sont appelés à contribuer à cet effort collectif. La part du CALQ représente 2,3 % de son budget global. Les choix gouvernementaux reposent notamment sur l’allègement des structures; c’est pourquoi une cible transversale a été fixée à l’égard des organismes de regroupement et des structures associatives. Dans ce contexte, le CALQ a choisi de protéger et de prioriser:

  • le soutien direct aux artistes et aux écrivains;
  • le soutien au fonctionnement des organismes de création et de production (orchestres, compagnies de théâtre, de danse et de cirque, centres d’artistes, etc.) et aux organismes de diffusion (diffuseurs spécialisés et pluridisciplinaires, festivals et événements, périodiques culturels, etc.);
  • les budgets dédiés aux programmes régionaux qui sont préservés intégralement afin de poursuivre notre soutien à l’essor culturel des régions dans le cadre de nos ententes territoriales;
  • les budgets pour l’aide à la tournée de spectacles au Québec et hors-Québec et à la circulation des oeuvres en arts visuels et médiatiques et en littérature.

Au final, compte tenu des crédits supplémentaires liés au Plan culturel numérique, le budget global des programmes d’aide aux artistes et organismes augmente de 1 M$ cette année. Ces sommes bonifient principalement le programme de bourses aux artistes pour les aider à développer des contenus culturels numériques originaux. L’appel à projets a d’ailleurs été lancé cette semaine. En outre, 2,5 M$ seront consacrés à l’aide à la numérisation de contenus culturels et au déploiement d’infrastructures numériques. Ces aides constituent des investissements nouveaux qui pourront profiter à l’ensemble des organismes soutenus par le CALQ, y compris les organismes de regroupement, pour soutenir des projets numériques.

Cela démontre clairement un choix stratégique positif fait en faveur des créateurs pour les épauler en ce moment de transformations importantes dues à la révolution numérique. Le CALQ est déterminé à mettre en oeuvre cette vision.

Stéphan La Roche

Source : À l’oeuvre, no 68, 13 juillet 2015, bulletin d’information du Conseil des Arts et des Lettres du Québec (CALQ).

 

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :