Faible participation à la Fête nationale des Québécois sur les Plaines d’Abraham : les artistes nous jugent !

logo-fete-national-01

Voici les premiers mots de l’artiste Louis-Jean Cormier lors de sa participation au spectacle de la Fête nationale des Québécois sur les Plaines d’Abraham le 23 juin (2015) :

Salut Québec.

J’espère que tu vas bien.

D’emblée, j’aimerais applaudir moi-même tous les courageux qui sont venus sur les Plaines d’Abraham ce soir bravé la température menaçante.

J’aimerai aussi salué tous les téléspectateurs qui regardent le spectacle ce soir.

Je m’adresserais à tous les téléspectateurs habitant la ville de Québec pour vous dire qu’on vous juge un peu mais qu’on vous aime quand même.

Cette dernière phrase à l’effet qu’on nous juge parce que nous ne nous sommes pas rendus en grand nombre sur les Plaines d’Abraham pour le spectacle de la Fête nationale m’a confortée dans mon choix de demeurer à la maison.

La foule monstre n’était pas au rendez-vous sur les plaines d’Abraham pour le spectacle de la fête nationale mardi soir. Seulement quelques milliers de personnes ont assisté aux festivités.

Maxime Corneau, Une foule timide pour la fête nationale à Québec, Radio-Canada, 24 juin 2015

J’ai vu bon nombre de spectacles de la Fête nationale sur les Plaines d’Abraham au cours de ma vie et l’édition 2015 ne méritait pas le déplacement, non pas en raison de la pluie ou de la sécurité, mais parce que la brochette d’artistes ne m’apparaissait pas à la hauteur de l’événement. Cette liste d’artistes n’annonçait pas un spectacle qui valait la peine de braver «la température menaçante».

J’ai regardé le spectacle à la télévision jusqu’à ce que je me rende à l’évidence qu’il n’avait rien d’extraordinaire. On aurait pu voir un tel spectacle au programme de n’importe quel festival.

Enfin, le «on vous juge un peu» de Louis-Jean Cormier a éteint d’un seul souffle les 8 millions d’étincelles…

_______________________

P.S. : Aux critiques reprochant à la Fête nationale des Québécois d’être politique, je réponds simplement que la politique fait partie de notre identité.

—–

 

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :