Panique au Québec : 2015, année horrible pour le livre ? via ActuaLitté

actualitte_logo_02

Panique au Québec : 2015, année horrible pour le livre ?

En dépit des températures basses, c’est chaud.

Le jeudi 16 avril 2015 – Entre 2013 et 2014, les ventes de livres ont diminué partout chez les revendeurs québécois. De 688,1 millions $ CA, on passe à 622,4 millions $ CA de chiffre d’affaires pour l’ensemble du secteur. Près de 10 % de pertes, avec un impact particulièrement fort dans les librairies.

Cette semaine, l’Observatoire de la Culture et de Communication du Québec vient de sonner l’alarme. Connues depuis février dernier, et consolidées dans le cadre d’une mise à jour, les ventes de livres sur le territoire québécois pourraient ne pas dépasser les 600 millions $ CA pour cette année 2015, si la tendance se poursuit.

Ce qui marque tout particulièrement, c’est la perte dans les librairies, qui passe de 442,1 millions à 397,7 millions $ CA, soit plus de 11 % de recul. Mais dans la grande distribution, c’est un véritable carnage : 24,2 % de pertes de chiffre d’affaires, pour les grandes surfaces – auxquels on pourrait ajouter les 8 % des autres points de vente de Grande distribution. Observatoire de la Culture et de Communication du Québec

Lire la suite

logo-radioCanadaLes ventes de livres n’ont jamais été si basses au Québec en près de 15 ans

Mercredi 15 avril 2015 – À l’instar de l’industrie de la musique, le livre québécois traverse présentement une crise importante. L’année 2014 a été particulièrement difficile à ce chapitre.

Les chiffres publiés mercredi par l’Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ) ne sont guère rassurants.

Les ventes totales de livres neufs ont chuté de 9,5 % de 2013 à 2014, passant de 688 105 847 $ à 622 419 508 $. Il s’agit des ventes annuelles les plus faibles depuis 2001, première année où l’étude a été menée par l’OCCQ.

Lire la suite

Voir aussi

occq_01

Voir aussi notre texte

Mise à jour d’un tableau sur les ventes de livres neufs par les librairies, pour chacune des régions administratives

La baisse des ventes de livres neufs entre 2014 et 2013 est donc plus importante dans la Grande diffusion (33.17%) que dans les librairies (10%).

Avec une baisse des ventes de livres neufs plus importante dans les grandes surfaces et autres points de ventes qu’en librairies, ces dernières ne peuvent pas accuser les grandes surfaces d’être responsables de la baisse des ventes qu’elles connaissent ou, si vous préférez, de concurrence déloyale.

La vente de livres neufs est en baisse dans tous les points de vente au Québec.

Lire la suite

____

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour
One comment on “Panique au Québec : 2015, année horrible pour le livre ? via ActuaLitté
  1. […] Panique au Québec : 2015, année horrible pour le livre ? En dépit des températures basses, c'est chaud. Le jeudi 16 avril 2015 – Entre 2013 et 2014, les ventes de livres ont diminué partout chez le…  […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :