Le président éditeur de la Fondation littéraire Fleur de Lys prépare un essai-témoignage sur la filière québécoise du livre

serge_andre_guay.008Il vient toujours un temps où l’on doit faire le point sur sa connaissance et son expérience. Au cours de mes trente-cinq ans de carrière, j’ai fait cet exercice à chaque fois que le sentiment d’avoir fait le tour d’une question m’a envahie, généralement pour ensuite épouser une autre cause.

En juin 2015, il y aura 15 ans que je me dévoue corps et âme à la cause du livre à titre de président éditeur de la Fondation littéraire Fleur de Lys, pionnière de l’édition en ligne au Québec. J’ai lutté tous les jours en faveur de la démocratisation de l’accès à l’édition, motivé par la révolution numérique. Je me suis butté à la filière traditionnelle du livre et à la Loi du livre sans connaître le moindre succès d’ouverture au profit de la nouvelle économie du livre.

J’ai livré des débats demeurés sans fin avec une détermination peu commune qui m’aura valu le titre d’«acteur important de divergence dans l’industrie du livre» au Québec (Hervé Fischer).

C’est mon testament que je livrerai dans cet essai-témoignage sur la filière québécoise du livre. Toutes mes critiques de l’industrie et du gouvernement y trouveront un écho dans un ultime appel à une politique du livre inclusive plutôt qu’exclusive. Mon diagnostic est simple : le gouvernement du Québec est pris au piège de la Loi du livre car elle lui interdit de supporter toutes innovations en marge de l’industrie du livre. Et rien ne me laisse croire en des changements aux définitions de cette loi. La Fondation littéraire Fleur de Lys se voit ainsi condamnée à vivoter et à augmenter toujours plus la contribution financière demander à l’auteur pendant que le gouvernement verse des millions de dollars à l’industrie du livre. Au Québec, un éditeur en ligne, ça n’existe pas… par force de loi.

Curieusement, j’éprouve aussi le sentiment du devoir accompli. J’ai ébranlé les colonnes du temple à plusieurs reprises, notamment lors de la Commission parlementaire sur le prix unique du livre en 2013.

Mon testament n’annonce pas la mort de la Fondation littéraire Fleur de Lys car les auteurs et leur sort me tiennent trop à cœur.

Dans mon essai, je lèguerai en héritage au gouvernement et aux chercheurs l’histoire de ma lutte pour une nouvelle économie du livre dont j’écrirai les dernières lignes. J’ai beau retourner la situation dans tous les sens, je suis dans un cul-de-sac. Mais je garde espoir car cette fin de route disparaît sous une plage de sable fin caressée par les vagues tranquilles d’une mer de possibilités.

Serge-André Guay, président éditeur
Fondation littéraire Fleur de Lys

Le sommaire de l’essai

le_monde_du_livre_001

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , ,
Publié dans Votre éditeur prend position
3 comments on “Le président éditeur de la Fondation littéraire Fleur de Lys prépare un essai-témoignage sur la filière québécoise du livre
  1. […] Le président éditeur de la Fondation littéraire Fleur de Lys prépare un essai-témoignage sur la… […]

  2. […] Il vient toujours un temps où l'on doit faire le point sur sa connaissance et son expérience. Au cours de mes trente-cinq ans de carrière, j'ai fait cet exercice à chaque fois que le sentiment d'av…  […]

  3. […] Le président éditeur de la Fondation littéraire Fleur de Lys prépare un essai-témoignage sur la… […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :