Illustration Québec dénonce les changements dans la catégorie littérature jeunesse des Prix littéraires du Gouverneur général

Lettre de l’organisme Illustration Québec adressée au Conseil des arts du Canada, gestionnaire des Prix du gouverneur général du Canada

Print

Montréal, 21 janvier 2015

Objet : Catégories littérature jeunesse des Prix littéraires du Gouverneur général

Madame Miljours,

C’est par un simple courriel reçu un peu avant le temps des fêtes que le Conseil des Arts du Canada nous annonce des changements importants au prix du Gouverneur Général. Le CAC a réduit unilatéralement l’importance de la présence des illustrations dans l’album jeunesse.

Nos recommandations, appuyées par l’UNEQ, l’ALQ, Communication-Jeunesse et l’AEQJ, n’ont malheureusement pas trouvé écho. Le Conseil des Arts du Canada ne nous a pas entendus. En tant qu’association professionnelle d’illustrateurs, la plus grande au Canada, nous nous opposons fermement à ces changements.

Quel message envoyez-vous en créant un seul prix à diviser entre l’auteur et l’illustrateur? Plus particulièrement après qu’il ait existé après tant d’années? L’apport de l’illustrateur aurait-il été surévalué? Son travail vaut-il moitié moins aujourd’hui? Nous ne le pensons pas!

Les albums jeunesse illustrés sont des livres à part dans le paysage littéraire. C’est un marché qui foisonne au niveau national et qui est en forte compétition internationale. Le prix du Gouverneur Général est une reconnaissance d’une grande valeur dans le milieu culturel, qui de par sa nature, ne peut être égalé. C’est à ce jour le prix le plus honorable pour un illustrateur. C’est une vitrine et un passeport espéré. C’est la reconnaissance des Canadiens pour sa contribution artistique. Or l’illustration est une de ces disciplines qui manque cruellement de reconnaissance, particulièrement en littérature jeunesse. Si d’autres bourses substantielles existent, et il y en a très peu, elles ne sont pas offertes par le Canada. C’est ce qui donne au prix du Gouverneur Général son prestige et son importance.

Comme dans de nombreux autres domaines des arts, il est très difficile pour un illustrateur qui œuvre en littérature jeunesse de vivre de son travail. Le prix du Gouverneur Général est la récompense qui peut vouloir dire qu’un illustrateur a eu raison de persévérer, un prix qui lui permet d’aller de l’avant non seulement au niveau de la reconnaissance, mais également de façon très concrète, financièrement. Couper la valeur du prix en deux est une perte monétaire significative pour le lauréat.

L’illustrateur et l’auteur se retrouvent tous deux pénalisés. Réduire ce prix en deux, c’est relayer l’auteur et l’illustrateur à une sous-catégorie littéraire, une régression dans la reconnaissance de la littérature jeunesse dont l’impact dans le développement de l’enfant n’est plus à démontrer.

L’album jeunesse se travaille à quatre mains, certes, mais en des étapes bien séparées. Dans la majorité des cas, l’auteur et l’illustrateur n’auront pas travaillé ensemble sur le projet du livre, l’éditeur étant l’intermédiaire immédiat. L’étape de travail d’illustration suit celle de la création du texte. Avec la magie et un doigté d’un prestidigitateur, l’illustrateur vient révéler le texte de façon visuelle.

Le travail de l’illustrateur est d’interpréter le texte, de créer une plus value, d’aller là où les mots ne peuvent aller seuls. Le texte est indissociable des images, soit, mais la qualité de l’un ne garantit pas celle de l’autre. En plus de juger le travail de l’image par rapport au texte, le juré a le devoir de juger l’illustration par rapport à ce qui se fait dans le milieu. Un illustrateur qui reçoit le prix du Gouverneur Général le reçoit parce qu’il a su, outre la prouesse technique, transcender le texte. Un juré qui attribue ce prix le fait parce qu’il juge que l’illustrateur fait un travail original qui contribue à l’avancement du milieu du livre jeunesse et de l’illustration en littérature jeunesse, et ce de façon remarquable. Cet illustrateur-là a su démontrer qu’il a sa propre voix, à part entière, au même titre qu’un danseur ou un peintre.

L’image est la première chose qui éveille la curiosité des enfants envers le livre en général. Le prix « Littérature jeunesse : Illustration » est un prix important qui doit être conservé. Fondre ensemble en une seule catégorie le prix, c’est mal comprendre la réalité de travail effectué, c’est diminuer la valeur accordée aux créateurs d’images. Enlever ce prix c’est ignorer l’apport distinct et significatif de l’illustration jeunesse en littérature. C’est pourquoi nous nous opposons collectivement à la modification qui aura pour effet de minimiser la valeur de cet apport et envoie le message que les Canadiens ne reconnaissent pas le travail de l’illustration jeunesse comme un art à part entière.

Nous vous remercions d’avance pour le temps que vous prendrez à analyser notre point de vue et restons disponibles pour échanger avec vous et les autres intervenants du milieu du livre afin de réfléchir à une solution.

Nous vous remercions d’avance pour le temps que vous prendrez à analyser notre point de vue et restons disponibles pour échanger avec vous et les autres intervenants du milieu du livre afin de réfléchir à une solution.

Bien à vous.

Yves Dumont — Président d’Illustration Québec

Illustration Québec est un OSBL qui existe depuis 1983 et qui regroupe près de 300 illustrateurs. Parmi nos membres plusieurs lauréats de Prix GG comme Janice Nadeau, Philippe Béha, Daniel Sylvestre ou encore Geneviève Côté.

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour
One comment on “Illustration Québec dénonce les changements dans la catégorie littérature jeunesse des Prix littéraires du Gouverneur général
  1. […] Lettre de l'organisme Illustration Québec adressée au Conseil des arts du Canada, gestionnaire des Prix du gouverneur général du Canada Montréal, 21 janvier 2015 Objet : Catégories littérature jeun…  […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :