Quand les experts du web projettent les jeunes sur l’ensemble de la population

tva_question_tech_01

Hier, je discutais de notre projet d’agence de presse et de quotidien web d’actualité du livre (Appui-Livres) avec une soumissionnaire éventuelle. Elle m’a souligné l’importance que le site web d’Appui-Livres soit «responsive» (site web adaptatif) ou lisible sur tous les écrans et plus spécifiquement sur les appareils mobiles tels les téléphones cellulaires.

responsivedesign_02

Source : Evolublog

Je lui ai fait part de mon accord en prenant bien soin d’ajouter que notre clientèle cible n’était pas celle qui lit sur son téléphone cellulaire.

Je lui ai précisée que notre clientèle cible était d’abord et avant tout les gens qui ont le temps de lire, c’est-à-dire les 50 ans et plus, dont plusieurs nouveaux retraités. Aussi, je crois que ces derniers préfèrent naviguer sur internet à partir de leur ordinateur fixe et un peu sur leur tablette électronique plutôt que sur leur téléphone cellulaire.

En soirée, TVA Nouvelles me confortait au sujet de notre clientèle cible en rapportant que 74% des Québécois de 55 à 74 ans naviguent sur internet. Voir le reportage en ligne de TVA Nouvelles : Les nouvelles technologies améliorent-elles nos vies?

Quand les experts généralisent à outrance

Le tableau présenté à TVA Nouvelles nous informe que 98% des Québécois de moins de 35 ans naviguent sur internet. C’est en s’appuyant sur plusieurs autres statistiques similaires que plusieurs experts proposent d’adapter tout projet web à cette clientèle. Je ne crois que ce soit une bonne stratégie.

Les experts ne peuvent pas imposer les critères valides pour les moins de 35 ans et ainsi s’attendre à satisfaire l’ensemble de la population. Malheureusement et très souvent, les experts du web au Québec s’attardent à la démonstration de leurs connaissances à se référant aux pratiques des jeunes sur le web, comme si ces derniers représentaient l’ensemble de la population et l’avenir du web. Il ne faut jamais oublier les réalités nationales :

Nous sommes au Québec, la population vieillit, le nombre de jeunes entrant sur le marché travail est plus bas que le nombre de personnes qui partent à la retraite.

Plus vite une nouvelle technologie décolle, plus vite elle disparaît…

Aussi, les experts aiment bien nous parler des plus récentes technologies voire des développements à venir pour se dire bien informés.

D’une part, il faut considérer que les experts nous parlent ici de technologies en vogue à l’étranger. Or, ces innovations technologiques sont intimement liée aux besoins de cultures nationales spécifiques et ne répondent pas nécessairement à la nôtre. Bref, ce qui a du succès ailleurs n’en aura pas nécessairement au Québec.

Le monde québécois du livre en est un bel exemple. Par exemple, le marché du livre au Québec accuse un retard de développement de plus de 20 ans dans le domaine du numérique si on le compare aux États-Unis.

D’autre part, plusieurs études démontrent clairement que plus vite une nouvelle technologie décolle, plus vite elle disparaît… Et ce sont très souvent les jeunes que visent ces nouvelles technologies. Même si les experts me proposent de suivre de prêt ces nouvelles technologies, je résiste tout le temps nécessaire pour en constater la pérennité.

ePub-logoMort du format ePub, vivre le livre web

Je vous donne en exemple le fameux format ePub pour les livres en format numérique qui s’est dressé devant les éditeurs comme le format idéal et international. Or, le format ePub est déjà en perte de vitesse. L’avenir sera au passé, à une innovation qui a largement fait ses preuves depuis l’avènement du web et de l’internet : le livre web fondé sur le bon vieux code HTML. Je l’expériemente avec mon livre J’aime penser.

responsivedesign_03

Test réalisé avec le site Am I Responsive ?

Il s’agit de publier un livre sous la forme d’un site web que l’internaute peut lire en ligne ou télécharger sur son ordinateur pour être lu hors ligne. L’accès peut être payant ou gratuit. Les plus vieux le savent, la technologie la plus simple gagne toujours sur les modes et les tendances du moment.

Les spécificités de la clientèle ciblée

Alors faut-il oui ou non s’en laisser imposer par les paramètres de la jeune clientèle ? Le poids démographique des deux groupes d’âges dont nous discutons est presque le même : on compte 3,361,570 Québécois de moins de 35 ans et 3204988 Québécois de 50 ans et plus sur une population totale de 8 214 672.

population_quebec_2015_02Ce diagramme circulaire nous procure une vision du poids réel de la clientèle cible du projet Appui-Livres, les 50 ans et plus par rapport au moins de 35 ans et les autres groupes d’âge (35 à 49 ans) :

Surpris alors qu’on dit que les aînés sont majoritaires au Québec ? On peut faire dire ce qu’on veut aux statistiques. Dans ce diagramme circulaire, le groupe des 50 ans et plus inclut une part de la population active (toujours au travail) et la population inactive (retraitée), les 65 ans et plus.

Dans les statistiques des organismes officiels et des gouvernements, la population active s’étend à jusqu’à l’âge de la retraite (65 ans au Canada). Mais plusieurs personnes prennent officiellement leur retraite entre 50 et 65 ans ou n’attendent pas l’âge officiel de la retraite.

Ainsi, lorsqu’on définit une clientèle cible, il vaut mieux sélectionner soi-même les différentes tranches d’âges que l’on souhaite rejoindre selon les réalités de leurs situations propres et non seulement sur la base des données statistiques. Et ce qui se passe à l’international ne s’applique pas automatique à la réalité nationale québécoise.

population_quebec_2015

À SUIVRE

—–

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , ,
Publié dans Chiffres à l'appui, Statistiques
One comment on “Quand les experts du web projettent les jeunes sur l’ensemble de la population
  1. […] Quand les experts du web projettent les jeunes sur l’ensemble de la population  […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :