Nouveauté : Les souliers d’beu !, un essai-roman signé par André Lefebvre

Microsoft Word - n.andre-lefebvre.2.doc

 

Les souliers d’beu !
André Lefebvre
Essai
Fondation littéraire Fleur de Lys,
Lévis, Québec, 2015, 286 pages.
ISBN 978-2-89612-472-5
Couverture souple couleur
Format 6 X 9 pouces
Reliure allemande
Illustré – Photo d’archives
Exemplaire papier : 29.95$ (Canada)
Exemplaire numérique : 7.00$ (Partout)

PRÉSENTATION

Ce livre intitulé « Les souliers d’beu » est un « retour aux sources ».

Il raconte une partie de l’histoire des « Canayens » qu’on appelle aujourd’hui, les anciens « Canadiens-Français ». Ces Canayens sont la première nation qui vint s’installer en Amérique du Nord pour vivre en compagnie de la nation autochtone, les Amérindiens. Les deux nations furent très heureuses de se rencontrer et de se connaître. Ils parvinrent assez rapidement et facilement à vivre, non seulement en « bon voisinage », mais en « symbiose ». Il y eut bien une mésentente entre les nouveaux arrivants français et les Iroquois, mais ce ne fut qu’une petite erreur de parcours. Les Français, suite à une situation provisoire de survie, durent s’ingérer dans une tentative de bouleversement du système de troc existant sur le territoire depuis des millénaires. D’ailleurs, même si la mésentente perdura avec les autorités françaises en stage au pays; elle s’effaça rapidement avec les colons arrivants, qui adoptaient le territoire Nord-Américain comme leur « nouvelle patrie ». Ce fut ces colons qui mutèrent en « Canayens » aussitôt arrivés sur place.

Cette nouvelle nation adopta des us et coutumes, une philosophie, un mode de vie et un caractère complètement différents de ce qu’ils connaissaient auparavant dans leur pays d’origine. Elle conserva cependant sa langue, le Français. On se doit de mentionner que ce Français, dont ils usaient, était uniforme à travers toute leur population, contrairement à la langue parlée en France qui avait au moins cinq dialectes dont les usagers avaient de la difficulté à se comprendre entre eux. Nos Canayens parlaient la « langue royale ». Celle dont se servaient les Parisiens de cette époque. Cette langue est disparue de France aujourd’hui. Seuls les Québécois en ont gardé bonnes traces. Par contre, même si les Français d’aujourd’hui, lorsqu’on les visite, s’exclament : « Mais vous êtes Canadiens! Je reconnais bien votre accent! » Avouons que premièrement, ce n’est pas nous, du tout, qui avons un accent, ce sont eux. Deuxièmement ce supposé « accent » ne nous dit pas Canadiens, mais plutôt Québécois. La majorité des Canadiens ne parlent pas comme nous. Ceci dit, même aujourd’hui, le Québécois ne parle pas exactement de la même façon que ses ancêtres. La langue française des Canayens a évolué tout comme toute autre langue qui reste en usage.

« Les souliers d’beu », en plus de vous dévoiler le courage, l’astuce et l’esprit de liberté des Canayens, vous fera vivre également, les conversations de ces hommes et femmes remarquables, en vous faisant vivre ce qu’était la « langue royale » des habitants de Paris au XVIIe et XVIIIe siècle. Il ne faudra pas vous surprendre de lire : « Y est venu s’assire à la table »; car le Y remplaçait le « il » et le verbe « asseoir » se conjuguait en « assire » à l’époque de la royauté. Mais cela ne devrait pas vous causer beaucoup de problèmes ni à la lecture, ni à la compréhension des échanges entre personnages. À mes yeux, c’est plutôt un « cachet » intéressant à expérimenter.

En espérant que vous aimerez parcourir ce travail autant que j’ai eu plaisir à le produire, je vous souhaite une agréable lecture.

André Lefebvre

Lire un extrait et commander votre exemplaire

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , ,
Publié dans Nouveaux livres

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire de nos nouveautés

Ce magazine littéraire est désormais réservé à l'annonce de nos nouveautés, à quelques exceptions près (textes de prise de position de votre éditeur).

Tous les autres articles au sujet du monde du livre sont publiés dans un magazine littéraire privé. Pour y accéder, envoyez-nous un courriel à l'adresse suivante :


abonnement@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :