L’Association des libraires du Québec refuse de communiquer la liste des fermetures de librairies en 2013-2014

Le 11 janvier dernier (2015), dans le but de mettre à jour notre liste des fermetures de librairies au Québec, nous avons demandé à l’Association des libraires du Québec de nous transmettre la liste des fermetures de librairies et voici la réponse :

Bonjour monsieur Guay,

Je vous rappelle que nous ne sommes pas un organisme public. Par conséquent, nos données et nos informations servent exclusivement à remplir notre mandat en fonction des intérêts de nos membres.

Je vous réfère donc à l’Institut de la statistique du Québec qui a pour mission de tenir à jour les données concernant le secteur culturel.

Bien cordialement,

CARL FORTIN
Adjoint à la direction
Association des libraires du Québec

Le renvoi à l’Institut de la statistique du Québec n’est pas pertinent parce que cette organisme gouvernemental ne tient aucune liste des fermetures des librairies, ce que devrait savoir l’Association des libraires du Québec.

En septembre 2013, l’Association des libraires du Québec nous avait communiqué la liste des fermetures de librairies dans la foulée de la commission parlementaire sur le prix unique du livre. Aujourd’hui, elle refuse de nous transmettre cette liste.

Il faut dire que avions quelque peu varlopé l’association parce qu’elle s’était laissée tirer l’oreille lors de notre première demande en 2013. Mais est-ce une raison valable pour tenir secrète la liste des fermetures de librairies au Québec alors que l’association demande aux citoyens de l’appuyer dans sa demande d’aide au gouvernement du Québec ? Toute voie divergente est réprimée dans l’industrie québécoise du livre (voir) (voir).

À la lecture de l’article Bryan Perro lance un cri d’alarme pour le livre signé par le journaliste David Rémillard et publié dans l’édition du 16 janvier 2015 du quotidien Le Soleil, l’Association des libraires du Québec révèle que le nombre de fermetures de librairies au Québec en 2013-2014 s’élève à 14 :

«Selon les plus récents chiffres compilés par l’Association des libraires du Québec (ALQ), la province continue de creuser son «déficit» de librairies. En 2013-2014, 14 établissements agréés ont fermé leurs portes.» Source : Le Soleil

La liste n’est pas publiée.

Dans le même article, on apprend :

«La tendance est là depuis une dizaine d’années, selon Katherine Fafard, directrice générale de l’ALQ. «Les ouvertures de librairies ne viennent plus compenser les fermetures. On affiche un déficit année après année», se désole-t-elle.

Si bien que, depuis 2008, le Québec est en déficit de 23 librairies. Le manque de relève, mais aussi le manque de soutien, pourrait expliquer cette situation.» Source : Le Soleil

Selon nos données, le déficit s’élevait à – 20 entre 2001 et 2013 (voir).

La liste détaillée des fermetures de librairies est indispensable à une analyse de la situation. Le diable est toujours dans les détails.

Le milieu du livre brandit régulièrement le spectre des fermetures de librairies et parle même d’hémorragie en appelant le bon peuple à se joindre à lui dans ses demandes d’aide au gouvernement. Nous avons pu le constater lors de la commission parlementaire sur le prix unique. Les intervenants du milieu du livre rappelaient sans cesse aux élus les fermetures de librairies pour justifier leur demande d’un prix unique du livre. Mais aucun intervenant, pas même l’Association des libraires du Québec, ne communiquèrent la liste détaillée des fermetures de librairies.

Ce n’est qu’après une démarche insistante auprès de l’Association des libraires du Québec que l’organisme nous communiquait cette liste. Après vérification, nous avons conclu que cette liste était incomplète (le diable est toujours dans les détails), ce que l’organisme a reconnu. Puis, nous l’avons rendue publique.

À la suite de cette commission parlementaire, le milieu du livre, notamment, l’Association nationale des éditeurs de livre, concluait que la population connaissait peu l’industrie du livre. Or, ce n’est pas en retenant des données essentielles qu’il instruira et mobilisera la population au sujet de sa situation.

* * *

Lire aussi

L’industrie québécoise du livre est méconnue et… secrète

Réponse à l’éditorial de Robert Laplante (L’Action nationale) au sujet du monde du livre

Petites librairies – Qu’attendez-vous, Madame la Ministre ? via LE DEVOIR

Encore un «un cri d’alarme pour le livre» via Le Soleil

Voir aussi

Voir notre DOSSIER PRIX UNIQUE DU LIVRE

—-

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Dossier : Prix unique du livre (Consultation-Votre opinion)

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :