Insatisfactions des auteurs face au Kindle Unlimited

Le_Figaro_2009_(logo)

Kindle Unlimited : les auteurs déchantent

Le service d’Amazon a fait fondre les revenus d’auteurs autoédités.

Six mois après le lancement de l’offre Kindle Unlimited aux États-Unis, les auteurs indépendants font grise mine. Le service de lecture à volonté d’e-books d’Amazon était pour eux la promesse d’une meilleure exposition de leurs œuvres. Mais, à l’heure des comptes, beaucoup se sont aperçus que si leur audience avait crû, leurs revenus étaient en chute libre.

«Mes revenus ce mois-ci ont baissé de 5000 dollars. C’est horrible», écrit un de ces auteurs autoédités sur un forum spécialisé, Kboard. «Les miens ont chuté de 40 % par rapport à ce que je gagnais avant Kindle Unlimited», rétorque un autre. «En quinze jours, j’avais vendu 300 exemplaires de mon livre. Depuis que je suis sur ce programme, j’en vends entre zéro et un par jour», se lamente un troisième.

Lire la suite

focus_vif_01

Binge-reading: Kindle Unlimited fait trembler auteurs, lecteurs et éditeurs

06/01/2015 à 10:24 – Le modèle all inclusive cher aux tours opérateurs serait-il la clé de voûte de la culture à l’ère numérique? Après la musique (Deezer, Spotify…), après les séries et le cinéma (Netflix…), place à la littérature au forfait.

Sous l’étiquette Kindle Unlimited et pour la modique somme de 9,99 euros par mois (un chiffre apparemment magique puisqu’il sert aussi de référence pour le streaming musical), Amazon ouvre grand les portes de sa bibliothèque virtuelle garnie de pas moins de 700.000 ebooks. De quoi ravir à première vue les lecteurs morfalous qui ne seront plus obligés de choisir entre la cuisse et le blanc de poulet littéraire, ils prendront les deux avec l’aile en plus. Et faire frémir dans le même temps les amoureux du papier, qui redoutent un virage technologique qui soit fatal au livre imprimé, cette bouée qui les a si souvent sauvés du naufrage.

Lire la suite

actualitte_logo_02

Les auteurs face à Kindle Unlimited : l’impression d’être la farce du dindon

Une innovation chasse un revenu, original

Le lundi 29 décembre 2014 – Dire que le modèle de rémunération par abonnement rapporte des clopinettes relève du doux euphémisme. Avec Kindle Unlimited, il semble surtout que l’idée se soit révélée au grand jour, accompagnant la force de frappe bien connue des systèmes amazoniens. Or, si les grands éditeurs sont encore récalcitrants, les auteurs autopubliés commencent à tirer la langue.

Après le conflit Amazon/Hachette Book Group, qui a porté préjudice aux ventes des auteurs maison, ce sont maintenant les écrivains passés par l’outil Kindle Direct Publishing qui s’interrogent. D’un côté, Amazon propose une offre d’abonnement à 9,99 $ mensuels, de l’autre, les ventes unitaires de livres numériques semblent diminuer. Les choses changent à une vitesse déconcertante.

Si l’autopublication porte plus encore que l’édition traditionnelle sa part de rêve, les technologies numériques de commercialisation semblaient ouvrir de nouvelles pistes. Romances, science-fiction, ou même fan-fictions, œuvres dérivées d’univers préexistants, ouvraient la porte bien grand à toute une littérature et un grand nombre d’auteurs. Pour mémoire, Amazon ne disposait en 2010 que de 600.000 ebooks vendus à l’unité. Aujourd’hui, on en trouve plus de trois millions et plus de 800.000 dans l’offre d’abonnement. Chez Smashwords, distributeur numérique d’auteurs et d’éditeurs indépendants, on a constaté une augmentation de 20 % du nombre d’écrivains sur cette année passée.

Lire la suite

actualitte_logo_02

« Amazon fait ce qu’il veut, parce qu’auteurs et éditeurs le laissent faire »

Les coups de massue de Smashwords contre les outils de Jeff Bezos

Le lundi 05 janvier 2015 – Parmi les prévisions de 2015 que formulent allégrement tous les acteurs de l’édition, celles de Smashwords constituent toujours une base de réflexion solide. La société de Mark Coker, qui assure la distribution numérique d’auteurs et éditeurs indépendants, ne cesse de croître dans le paysage éditorial américain. Et l’an passé, ce succès ne s’est pas démenti, avec plus de 336.400 titres publiés, soit 60.300 de mieux qu’en 2013.

Les partenariats passés avec Oyster et Scribd, pour commercialiser les titres des catalogues dans une offre d’abonnement illimité, ou encore la signature d’accords avec OverDrive pour fournir des bibliothèques à travers le monde, sont autant de marqueurs dans la réussite du modèle Smashwords. Aucune équipe ne sélectionne ni ne choisit les livres qui sont ainsi commercialisés, avec ce mantra éternel, « Tous les livres méritent d’être publiés. » Contestable, certainement, mais cette position a fait de Smashwords un acteur incontestable du monde numérique.

L’un de ses chevaux de bataille, pour 2015, sera de continuer à contester la légitimité du Kindle Direct Publishing, la solution d’autopublication d’Amazon. Mark Coker reste intimement persuadé que cet outil est nuisible aux auteurs. Ainsi, ceux qui ont opté pour une solution de vente via Smashwords ont connu de meilleurs résultats avec les solutions de Smashwords. Raison pour laquelle Coker déconseille également l’utilisation de Kindle Unlimited, l’offre d’abonnement d’Amazon. Les conditions d’exclusivités imposées aux auteurs ont des conséquences immédiates sur les ventes, et imposent le passage par KDP Select, tout en excluant toute autre plateforme.

Lire la suite

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :