L’auto-édition des auto-éditeurs par David Meulenas

Une série de billets par David Meulenas

L’auto-édition des auto-éditeurs. Une minisérie en six épisodes sur l’auto-édition. Je suis éditeur, mais l’auto-édition suscite ma curiosité. Voici quelques hypothèses.

auto-edition_01

« Qui veut lire mon livre auto-édité? »

EPISODE I : Un nouvel espoir (pour les recalés de l’édition)

L’autoédition est la possibilité pour un auteur d’être publié et lu en faisant l’économie du processus éditorial, ou, plus exactement, en se dispensant de l’appui des personnes dans lesquels s’incarne, à tort ou à raison, ce processus éditorial. L’autoédition, c’est l’édition sans éditeur. Mais peut-on faire de l’édition sans éditeur ?

Prouver que cette forme d’édition est possible est aisé, pour la simple raison que l’autoédition est une activité aussi ancienne que l’édition. Toutefois, le développement des nouvelles technologies depuis une quinzaine d’années, a ouvert à l’autoédition de nouvelles perspectives.

On peut aujourd’hui s’autoéditer avec un investissement financier personnel réduit. On peut, en s’autoéditant, produire des livres dont la qualité et le façonnage sont comparables aux livres édités par des éditeurs. On peut trouver des lecteurs, voire le succès, en s’autoéditant. Baisse du coût d’entrée. Indistinction matérielle entre les livres autoédités et les livres produits par la profession. Amélioration des canaux de vente et de communication. Ce ne sont là que trois des paramètres nouveaux parmi les nombreux qui expliquent la récente extension de ce secteur et laissent penser qu’il va continuer de croître. Bien plus, on peut se demander si toutes ces évolutions n’ont pas rendue possible une vraie révolution : l’autoédition, qui fut longtemps une édition sans lecteur, peut-elle détourner les lecteurs de l’édition traditionnelle ?

Lire la suite

auto-edition_02

Qu’est-ce qu’il est nul, ce manuscrit…

EPISODE II : L’auto-édition contre-attaque.

Cela étant, quelque chose a changé, dans les toutes dernières années, au sein même du domaine de l’autoédition, et qui peut amener à poser à nouveaux frais, et sans malice aucune, cette question : à quoi sert effectivement un éditeur ? En effet, toute une série d’innovations technologiques et d’innovations d’usage semblent se substituer, une à une, à l’ensemble des fonctions de l’éditeur. Examinons ces fonctions et leur remplacement progressif.

Lire la suite

auto-edition_03

– C’est quoi, ces lettres de refus? Pour qui ils se prennent? Si c’est comme cela, on va s’auto-éditer!

EPISODE III : Le Retour de l’éditeur.

Malgré les évolutions de l’auto-édition, tous les écrivains en herbe ne se tournent pas vers l’autoédition. Interrogés sur leur préférence pour l’édition traditionnelle, ils ont habituellement deux types de réponse. Soit ils n’ont aucune envie de consacrer du temps et de l’énergie à des tâches autres que l’écriture : fabriquer le livre, communiquer, suivre les ventes, cela les intéresse peu. Cette reconnaissance en creux de la fonction technique de l’éditeur se double parfois, chez les écrivains aguerris d’une reconnaissance de l’apport intellectuel de l’éditeur qui, bien qu’il ne soit pas auteur, peut dire avec lucidité à l’auteur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans son texte. Soit les écrivains en herbe restent désireux d’obtenir cette onction éditoriale.

Lire la suite

auto-edition_04

– Pfff. Je savais bien que j’aurais du prendre la version numérique…

EPISODE IV : la menace fantôme de l’auto-édition.

La publication légitime l’écrivain. Pendant longtemps, l’autoédition permettait d’obtenir une forme de reconnaissance. Cette reconnaissance était modeste car un ouvrage autoédité était peu diffusé en librairie. Mais l’écrivain en herbe pouvait montrer le livre pour légitimer une distinction entre lui et ceux n’avaient pas été publiés. Cette reconnaissance était d’autant plus fragile que l’édition de l’ouvrage avait été acheté : l’auteur avait échangé du capital réel contre du capital symbolique. Cela étant, la grande ignorance qui entoure le rôle de l’éditeur permettait souvent de passer outre cette transaction peu glorieuse.

Lire la suite

auto-edition_05

– Ah non, c’est un bouquin auto-édité… Je sais pas où on va le classer. En développement personnel?

EPISODE V : L’Attaque des clones auto-édités.

Les auteurs vont-ils encore longtemps préférer l’édition à l’autoédition ? Les lecteurs vont-ils continuer à préférer les ouvrages édités aux ouvrages autoédités ?

Divers éléments de contexte, du côté des auteurs, sont de nature à rapprocher les auteurs, notamment les auteurs déjà publiés, de l’autoédition. En effet, dans leur cas, la question de la légitimation ne se pose pas : ils ont publiés, ils sont déjà légitimes.

Lire la suite

auto-edition_06

– La vache, qu’est-ce qu’on va faire de tous ces manuscrits?

– Du feu. Ou une startup. C’est pareil.

EPISODE VI : La Revanche de l’auto-édition.

On peut donc imaginer, au sein de ce secteur en forte croissance de l’autoédition, deux grands blocs. D’un côté, l’édition par vanité, qui se verra à son modèle économique : les fonds viennent de l’auteur. D’un autre côté, une autoédition de fierté qui comprendrait, pêle-mêle, les auteurs reconnus qui ne veulent plus se soumettre aux éditeurs, et les groupes qui ne veulent pas confier à un tiers la légitimation de leur parole, mais savent trouver, en face d’eux, des lecteurs, qui ne sont pas des lecteurs en général, mais qui ne seront, initialement, que leurs lecteurs, avant de devenir des lecteurs. Cette seconde forme d’autoédition de fierté reposerait sur des communautés constituées préalablement et sur lesquels ces auteurs pourraient construire leur communauté de lecteurs. Le fait que ces communautés ne sont pas initialement des communautés de lecteurs feraient potentiellement diminuer les exigences éditoriales de ces productions, auteurs et lecteurs étant mêmement ignorants des codes de l’édition.

Lire la suite

* * *

Réponse à L’auto-édition des auto-éditeurs de David Meulemans

—–

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , ,
Publié dans Uncategorized
One comment on “L’auto-édition des auto-éditeurs par David Meulenas
  1. […] L’auto-édition des auto-éditeurs par David Meulenas  […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire de nos nouveautés

Ce magazine littéraire est désormais réservé à l'annonce de nos nouveautés, à quelques exceptions près (textes de prise de position de votre éditeur).

Tous les autres articles au sujet du monde du livre sont publiés dans un magazine littéraire privé. Pour y accéder, envoyez-nous un courriel à l'adresse suivante :


abonnement@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :