Le modèle d’abonnement en ligne à un club vidéo peut-il s’appliquer au livre?

Depuis quelques semaines, l’article «Un  »Netflix du livre » a-t-il une chance de réussir ?» signé par la directrice Stratégie & Prospective de France Télévision est relevé dans plusieurs veilles technologiques. En fait, le sujet de la diffusion du livre par abonnement en ligne est dans l’air depuis au moins deux ans. Il y a des projets en cours aux États-Unis, aux Pays-Bas, en France…

netflix_001

Page d’accueil du site NETFLIX pour le Canada

À chaque lancement d’un nouvelle initiative, le sujet revient dans l’actualité. On se demande si un tel service dédié au livre engendrera une révolution similaire à celle provoquée par le service Netflix aux États-Unis dans le domaine de la vidéo (cinéma et séries télévisées).

La particularité de Netflix est d’offrir le visionnement en ligne (en «streaming») de films plutôt que d’avoir à les télécharger pour ensuite les visionner. Le service Netflix est accessible par tous les appareils avec une connexion Internet (ordinateur, tablette, télévision…) grâce à un abonnement mensuel à très bas prix (7.99$ au Canada) permettant de visionner autant de films que vous le voulez.

Le succès de la formule est indéniable :  «Netflix compte près de 45 millions d’abonnés, dont 35 millions aux Etats-Unis. Son chiffre d’affaires a progressé de 21 % en 2013, à 4,4 milliards de dollars». Le Monde, 22 mars 2014

Un tel succès de ce modèle est-il envisageable avec le livre? Les projets en cours ne permettent pas encore de répondre à cette question. Voici une revue de presse du sujet.

Netflix_logo.svg«Netflix est une entreprise américaine proposant des films en flux continu sur Internet et implantée en Amérique du Nord et du Sud, dans les Caraïbes, et dans certaines parties de l’Europe (Danemark, Finlande, Irlande, Pays-Bas, Norvège, Suède, et Royaume-Uni). Elle a été fondée en 1997 et son siège est situé à Los Gatos en Californie.» Wikipédia

meta_media_01

Un « Netflix du livre » a-t-il une chance de réussir ?

Par Barbara Chazelle, France Télévisions, Directions Stratégie et Prospective

Spotify et Netflix ont ouvert la voie aux offres de biens culturels numériques par abonnement ; les plateformes dédiées aux livres se multiplient elles aussi depuis quelques mois. Parmi les plus connues, Oyster, Entitle, Scribd aux Etats-Unis, YouBoox , Izneo et Storyplay’r en France, Skoobe en Allemagne, 24Symbols et Nubico en Espagne, suscitent autant de grands espoirs que du scepticisme dans le monde de l’édition.

Ce marché, encore a ses balbutiements, a-t-il une chance de percer ?

Le taux d’équipement en terminaux mobiles désormais suffisant

Selon le CSA, une personne sur deux possédait un smartphone et 1 foyer sur 5 une tablette au 1er semestre 2013. Et, si l’on en croit les prédictions 2014 de Deloitte, nous entrons dans « la décennie du contenu, des services et des logiciels ». Le taux d’équipement des cinq terminaux principaux ayant atteint un niveau presque optimal, l’investissement des foyers va désormais se porter sur des biens et services qui vont enrichir l’expérience possible sur ces terminaux.

device1-600x449

Ces équipements et l’abondance de contenus gratuits que l’on trouve sur internet ont créé un nouvel usage de la lecture. Selon Hélène Mérillon, co-fondatrice de Youboox, « les gens et les jeunes lisent plus ; ils ne paient plus des livres mais pour un service. »

Lire la suite

logo_lapresseUn « Netflix » du livre numérique est inévitable

Alain McKenna, collaboration spéciale, Technaute.ca (Montréal)

Amazon, le plus important détaillant sur internet, songerait à lancer un « Netflix » du livre numérique. Ce service prendrait la forme d’un buffet à volonté de livrels téléchargeables sur tablette Kindle, une formule qui semble inévitable, selon au moins un professionnel québécois du milieu du livre.

Déjà, la location de livres numériques, qui débarque au Québec cet automne, connaît un vif succès ailleurs sur le continent. Dictée par l’évolution des autres types de contenus numériques, la tangente prise par le livrel pourrait donc l’amener à adopter ensuite la formule par abonnement, constatait plus tôt cet été Clément Laberge, le vice-président des services d’édition numérique pour De Marque. Cette PME de Québec gère l’entrepôt de livres numériques de l’Association nationale des éditeurs de livres du Québec (ANEL), ainsi que celle d’éditeurs en France et en Italie.

Lire la suite

actualitte_01Netflix, Spotify pour les livres numériques, véritable souhait du public
et pourquoi pas ?

Par Ania Vercasson

Selon une enquête, les consommateurs britanniques témoignent d’une nouvelle envie : une sorte de Spotify pour les livres. C’est-à-dire, un choix d’ouvrages numériques disponible sur abonnement. Plusieurs de ces services sont actuellement en développement.

screen-shot-2012-12-05-at-14-59-51

La nouvelle enquête lancée par Oliver & Ohlbaum montre que le succès des sites comme Spotify et Netflix, en ce qui concerne la musique et les films, pourrait s’étendre au domaine des livres. Et déjà, des entreprises s’y intéressent, comme Oyster, 24symbols et Bookboard. Bientôt une bibliothèque numérique sur abonnement ?

D’après l’enquête, 29 % des Britanniques qui lisent des ebooks seraient intéressés par une telle perspective. Seulement 3 % des interrogés ont affirmé ne pas du tout être intéressés. Un « Spotify pour livres », oui, mais à quel prix ? À l’heure actuelle, les acheteurs britanniques dépensent en moyenne 53 $ par an pour des ebooks (selon BML Browker et Plublishers Association). En revanche, les consommateurs disent qu’ils ne voudraient pas dépasser un abonnement de 8 dollars par mois.

Évidemment, il reste à savoir si un tel modèle peut être construit, notamment si on pense au marché de l’ebook très à cheval sur les droits de propriété et l’accès restreint aux ouvrages. D’emblée, tout nouveau service d’abonnement est confronté à un défi d’importance : convaincre les grands éditeurs de fournir des ebooks.

Lire la suite

le_monde-Logo_01Scribd se rêve aussi en Netflix du livre

Qui sera le Netflix (ou le Spotify) du livre numérique ? Moins d’un mois après la lancement d’Oyster, un service concurrent vient déjà de voir le jour. Il est signé Scribd, une start-up basée à San Francisco et connue pour son système de partage de documents en ligne.

L’abonnement à la librairie en ligne coûte 8,99 dollars par mois, soit un dollar de moins qu’Oyster. A ce prix là, l’utilisateur peut lire autant de livres qu’il le souhaite dans un catalogue comprenant « des milliers de titres ». Le nombre exact n’est pas précisé. Oyster assure disposer de plus de 100.000 livres. A titre de comparaison, Amazon en propose plus de deux millions.

Lire la suite

le_monde-Logo_01Oyster, le Netflix du livre numérique ?

Dans l’histoire récente du livre, il y a eu le Kindle, la liseuse numérique d’Amazon. Il y aura peut-être bientôt Oyster, une jeune société new-yorkaise qui rêve d’imposer une nouvelle révolution. Début septembre, elle a lancé le premier service d’abonnement à une librairie en ligne. Pour 9,95 dollars par mois (7,50 euros), ses utilisateurs peuvent lire autant de livres électroniques qu’ils le souhaitent, à choisir parmi environ 100.000 titres.

Ce Netflix du livre se présente sous la forme d’une application gratuite, uniquement disponible sur l’iPhone d’Apple. Une version pour iPad est en développement. La société ne prévoit en revanche pas de se lancer sur Android.

Lire la suite

courrier-international_01

PAYS-BAS Un forfait illimité pour les livres

Deux maisons d’édition néerlandaises vont proposer un accès illimité à leur catalogue, en échange d’un forfait mensuel. Une première dans l’édition, qui vise à lutter contre le piratage des livres électroniques et attirer de nouveaux lecteurs.

Lire autant de livres que l’on veut pour un montant fixe par mois – voilà l’idée qu’a eue un groupe de maisons d’édition néerlandasies et flamandes, rapporte le journal du soir NRC Handelsblad. Ils veulent mettre en place un service abonnés qui offre des livres électroniques que l’on peut lire en streaming, inspiré de services comme Spotify (musique) et Netflix (films et séries). Le service devrait être accessible à la fin de l’année 2014.

Lire la suite

logo-jddLe livre s’essaie à la location en ligne

Après deezer ou Spotify pour la musique et netflix pour la vidéo, le streaming s’attaque à l’édition avec Youboox.

Un week-end chargé en dédicaces et en… négociations. Fondatrice de la start-up française Youboox, Hélène Mérillon comptait profiter du Salon du livre, qui s’est tenu à Paris jusqu’à lundi soir, pour convaincre de nouveaux lecteurs et éditeurs d’embrasser son aventure. Lancée il y a deux ans, sa plateforme applique au livre un principe qui cartonne dans la musique avec Deezer et Spotify ou la vidéo avec Netflix : le streaming ou location d’ouvrages en ligne, sur son téléphone ou sa tablette, de manière gratuite (avec publicité) ou payante (9,99 euros par mois). « Je crois en l’achat de livres papier ou l’achat de flux, mais pas en l’achat d’exemplaires numériques que l’on garderait sur son ordinateur », souligne-t-elle.

Lire la suite

——-

 

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour
One comment on “Le modèle d’abonnement en ligne à un club vidéo peut-il s’appliquer au livre?
  1. […] Depuis quelques semaines, l'article «Un ''Netflix du livre'' a-t-il une chance de réussir ?» signé par la directrice Stratégie & Prospective de France Télévision est relevé dans plusieurs veill…  […]

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire

Ce magazine littéraire est l’œuvre de la Fondation littéraire Fleur de Lys et s'inscrit dans une mission d'éducation populaire au sujet du monde du livre, et ce, tant auprès des auteurs que des lecteurs.

Vous pouvez nous écrire à l'adresse suivante :


contact@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :