ÉTUDE : seul le revenu des auteurs stagne

Dans une étude déposée au Forum d’Avigon 2013, on apprend que malgré l’ajout du numérique dans la chaîne traditionnelle du livre, seul le revenu des auteurs stagne.

Etude_Kurt_Salmon_Qui_a_le_pouvoir_dans_la_chaine_de_valeurs_ICC_FA13_BD_01

Créateurs, PRODUCTEURS, distributeurs, CONSOMMATEURS, pouvoirs publics… Qui détient le pouvoir ? , PAR Kurt Salmon, Forum d’Avignon 2013

Qui détient le pouvoir ?

Créateurs, PRODUCTEURS, distributeurs, CONSOMMATEURS, pouvoirs publics… Qui détient le pouvoir ? , PAR Kurt Salmon

Le chiffre clé : 48%, c’est la part éditeur pour un livre ou film numérique (contre 30% du prix HT pour un livre papier, et 17% sur les DVD physiques).

A partir d’une double enquête internationale (sur la « consommation », l’intérêt et les perspectives de ‘consommation’ culturelle d’environ 5 000 consommateurs dans quatre pays : France, Allemagne, USA, Chine) et individuelle (30 à 50 entretiens de principaux acteurs ICC de la chaîne de valeur), l’étude propose d’aborder les relations de ‘pouvoirs’ entre les ‘consommateurs’ de produits culturels et les entreprises, entre créateurs et marques, entre ICC et ITC pour maîtriser la chaîne de valeur. Enfin, l’étude suggère des propositions qui pourraient être faites pour rendre l’écosystème plus vertueux.

Télécharger l’étude

Source : Forum d’Avignon 2013

—————

REVUE DE PRESSE

Le numérique au cœur du livre et de la lecture
Veille hebdomadaire de l’Arald, vendredi 29 novembre 2013

Un nouveau départ pour les industries culturelles et créatives – enssib

« Parmi les études présentées à l’occasion du sixième édition du Forum d’Avignon, l’une, menée par l’agence Kurt Salmon, « Créateurs, producteurs, distributeurs, consommateurs, pouvoirs publics… Qui détient le pouvoir ? », fait le point sur le poids économique de la culture après les bouleversements provoqués par l’irruption du numérique dans le secteur. Après une période d’adaptation souvent douloureuse pour les industries culturelles, l’avenir s’est non seulement éclairci comme en témoignent les différentes analyses disponibles dans ce rapport, mais les perspectives de croissance se révèlent également très prometteuses. »

Deux avis sur cette étude, le premier plutôt positif, et le second assez négatif. À lire aussi, l’analyse sur l’axe des plateformes par Françoise Benhamou.

http://www.enssib.fr/breves/2013/11/22/un-nouveau-depart-pour-les-industries-culturelles-et-creatives

__________________________________

Un sujet de l’étude

Répartitions des revenus par types de support en France en 2012

repartition-des-revenus-supports

« Globalement le pouvoir des producteurs et des éditeurs s’est affermi et leurs revenus ont augmenté. Les producteurs captent plus de valeur que dans l’univers physique. Mais le prix unitaire des œuvres a baissé. Et l’artiste y a donc perdu. »

Cherche à qui le ©rime profite…

Tout ceci serait donc déjà en soi lourdement burlesque, si le Forum d’Avignon 2013 n’avait pas donné lieu en plus à la publication d’une étude réalisée par le cabinet Kurt Solomon relative aux modèles économiques de la culture dans l’environnement numérique. Et surprise, que montre cette étude que l’on peut difficilement soupçonner de connivences avec les tenants de la Culture libre ? Que les secteurs de la musique, du cinéma, des livres et des jeux vidéo « ont désormais renoué avec la croissance depuis 2012 et tendent vers une croissance annuelle moyenne, d’ailleurs assez significative de 5% par an« , soit deux points supérieure à la croissance économique mondiale prévue par l’OCDE.

Mais plus fort encore, et c’est là que vous allez voir que les choses deviennent tordantes, que « Globalement le pouvoir des producteurs et des éditeurs s’est affermi et leurs revenus ont augmenté. Les producteurs captent plus de valeur que dans l’univers physique. Mais le prix unitaire des œuvres a baissé. Et l’artiste y a donc perdu. » Le schéma suivant tiré de l’étude est particulièrement éloquent :

Il montre bien que dans tous les secteurs culturels, alors qu’ils sont les premiers à jeter les hauts cris face aux insupportables pertes que causeraient les affreux pirates à l’économie de la culture, les éditeurs et producteurs, qui forment le plus gros des cohortes du Forum d’Avignon, ont été ceux dont la part de revenus a le plus progressé avec le passage au numérique, tandis que celle des auteurs stagne ou baisse.

Et donc ces intermédiaires, qui se sont complus à allumer une guerre artificielle entre les internautes et les créateurs, étaient certainement les plus mal placés pour proposer une telle déclaration des droits… A moins que ce ne soit comme dans la Ferme des Animaux d’Orwell et qu’avec le temps, les mots de cette déclaration universelle soient appelés à changer pour révéler leur véritable sens : dans l’écosystème de la création, « les animaux sont tous égaux« , mais « certains animaux sont plus égaux que d’autres« . Et comme par hasard, ce sont toujours les porcs qui gagnent à ce jeu, et pas les créateurs !

Source : Ivre, le Forum d’Avignon veut écrire une déclaration des droits et pond une déclaration de guerre…

—————

Advertisements

Président éditeur, Fondation littéraire Fleur de Lys

Tagged with: , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité au jour le jour

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Magazine littéraire de nos nouveautés

Ce magazine littéraire est désormais réservé à l'annonce de nos nouveautés, à quelques exceptions près (textes de prise de position de votre éditeur).

Tous les autres articles au sujet du monde du livre sont publiés dans un magazine littéraire privé. Pour y accéder, envoyez-nous un courriel à l'adresse suivante :


abonnement@manuscritdepot.com

Archives
%d blogueurs aiment ce contenu :